L’UNI Mulhouse souhaite que l’emploi des jeunes soit une priorité pour la prochaine mandature

Par UNI Archives

Le 27 mars 2014 à 16h34

Image L’UNI Mulhouse souhaite que l’emploi des jeunes soit une priorité pour la prochaine mandature

Je partage l'article

Dimanche, le second tour des municipales aura lieu à Mulhouse. Si l’UNI ne soutient aucun candidat, elle s’autorise à intervenir dans le débat public.

A quelques jours du moment décisif, les chiffres du chômage tombent comme un couperet pour les candidats socialistes. A Mulhouse, le candidat de gauche a omis, volontairement ou pas, d’évoquer ces chiffres, qui pourtant lui étaient avantageux si nous les comparons avec la réalité.

Effectivement, lorsqu’un responsable politique, quelque soit son bord, annonce, à la fin février 2014, un nombre de 3 600 00 « demandeurs d’emploi », il oublie sciemment de l’ordre de 2 000 000 de « demandeurs d’emploi », sans compter les centaines de milliers de personnes en recherche d’emploi non inscrits à pôle emploi.

Selon les chiffres officiels, près de 6 millions de personne sont inscrites à pôle emploi.

De nombreuses personnes en recherche d’emploi ne sont pas référencée par pôle emploi. Ce dernier ne mène aucune action d’accès aux droits dans la mesure où son objectif est la diminution du nombre de ses inscrits. C’est le cas, par exemple, des jeunes en fin d’études qui ne s’inscrivent pas automatiquement à pôle emploi.
Face à ce désastre, caché par le gouvernement socialiste, nous attendons des candidats qu’ils fassent de l’emploi, et plus particulièrement de celui des jeunes, une priorité pour la prochaine mandature.

L’un des candidats propose la création de 2 500 emplois supplémentaires, en lien avec le domaine du numérique, à proximité du campus université de la Fonderie.

Pour Pierre, responsable départemental de l’UNI, cette proposition est « ambitieuse et courageuse. Face à la politique anti-jeune du gouvernement actuel, nous y voyons une opportunité de rapprocher les entreprises de l’université. Cela rentre dans nos objectifs : professionnaliser nos diplômes. Dans le même ordre d’idées, nous approuvons également la multiplication des « ruches créatives », créant des liens entre étudiants et entrepreneurs ».

Un autre candidat propose la création d’une école des entrepreneurs, le responsable de l’UNI estime que « cela semble aller dans le bon sens, mais le projet reste imprécis, et a été en partie introduit en 2006 avec la Maison de l’entrepreneur. »

Si les deux principaux candidats proposent, l’UNI souligne l’importance des liens Université-Entreprise à Mulhouse, dans un contexte national où les universités sont délaissés par le gouvernement.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire