L’UNI Nantes contre Jean-Marc Ayrault

Par UNI Archives

Le 14 février 2011 à 16h24

UNI

Je partage l'article

Dans une récente étude, Nantes a été désignée ville la plus embouteillée et dans une autre deuxième ville la plus endettée de France. Jean-Marc Ayrault suit le dogme socialiste et ce sont les Nantais qui trinquent…L’UNI lance une campagne d’affichage.


L’UNI (mouvement de droite) dénonce les politiques contre-productives sur la circulation urbaine de la mairie de Nantes entraînée par Jean-Marc Ayrault, actuellement député-maire socialiste de Nantes. La majorité des Nantais préfèrent visiblement prendre leur voiture plutôt que de payer les transports en commun qui ont notamment été créés à la base pour désengorger le centre de Nantes. Ces mêmes transports dont le prix augmente de façon exponentielle…

L’UNI regrette que le patrimoine nantais soit victime de la mauvaise gestion de la mairie qui a reçu la note de 8/20 par une agence indépendante de notation des collectivités locales PES (Public Évaluation Système) en 2011. Nantes est la 2ème ville la plus endettée de France : c’est 1 200 euro par habitant de déficit public, et c’est sans compter l’endettement de « Nantes Métropole » présidé par le même Jean-Marc Ayrault.

L’UNI lance une campagne d’affichage « Bouchons, Z’Ayrault circulation, merci Jean-Marc ! » afin de dénoncer le dogmatisme de Jean-Marc Ayrault. Selon l’étudede TomTom, fabricant de GPS, 42,3% des axes sont embouteillés chaque jour, en intra-muros. En raisonnant comme un collectiviste, Jean-Marc Ayrault oublie les désirs et besoins d’indépendance et de liberté liés à la nature humaine. Le système de transports en commun ne doit pas occulter la nécessité des travaux pour fluidifier la circulation dans Nantes et ses alentours et permettre aux automobilistes de se garer.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !