L’UNI Orléans apporte son soutien à Jeanne d’Arc 2014

Par UNI Archives

Le 7 mai 2014 à 14h58

Image L’UNI Orléans apporte son soutien à Jeanne d’Arc 2014

Je partage l'article

La section orléanaise de l’UNI (Union Nationale Inter-universitaire) apporte tout son soutien à Félicité Lemaire de Marne, jeune lycéenne illustrant Jeanne d’Arc cette année, dans l’acharnement médiatique qu’elle subit depuis quelques jours.

Une fois de plus, la gauche bien-pensante orléanaise (en l’occurrence trois militants encartés en manque cruel d’occupation) crée une polémique inutile et injuste, cherchant à faire parler d’elle après la cuisante défaite électorale de la liste menée par Mme Leveleux-Teixeira.

Au-delà de ce qui dépasse outrageusement les limites du respect de l’opinion personnelle, on ne peut s’appuyer sur une mention ‘’j’aime’’ d’une page Facebook (en l’occurance La Manif Pour Tous, On ne lâche rien à Orléans, Les Veilleurs d’Orléans, Hommen, L’Observatoire de la christianophobie, ou encore Hollande dégage) pour taxer une personne d’homophobe, d’extrémiste, de misogyne et de socialement réactionnaire, alors qu’aucune position n’a été prise au nom de Jeanne. L’UNI Orléans rappelle l’importance de différencier les amalgames simplistes et une certaine idée de la famille, mais aussi de séparer vie publique et vie privée.

L’UNI Orléans dénonce ces procédés tendancieux, servant l’intérêt d’une gauche qui, parce qu’elle n’a pas de légitimité par les urnes, veut continuer d’exister. C’est par ce genre de raccourci que la majorité des français délaisse la politique. Jeanne d’Arc, l’héroïne que six siècles n’ont pas enfermée dans les oubliettes de l’Histoire, appartient à chacun de nous.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

L’UNI DÉNONCE LES BLOCAGES ET LES MENACES ANTISÉMITES ET ANTI-POLICE DE L’EXTRÊME-GAUCHE À L’UNIVERSITÉ JEAN MONNET

Article lié -

Pétition : l’Assemblée nationale doit sanctionner le député Louis Boyard et ses appels aux blocages des facs et des lycées !

Article lié -

Professeurs, n’abandonnez pas vos étudiants !