L’UNI Paris 1, seule organisation étudiante à s’opposer à la dévaluation des diplômes !

Par UNI Archives

Le 18 avril 2020 à 15h51

Image L’UNI Paris 1, seule organisation étudiante à s’opposer à la dévaluation des diplômes !

Je partage l'article

Le 16 avril, la Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, s’est réunie pour statuer sur plusieurs questions concernant la tenue des partiels du second semestre notamment à l’ordre du jour une motion, neutralisant le second semestre et instaurant le « 10 améliorable » propositions des associations étudiantes de gauche et d’extrême-gauche, été au centre des débats.

La CFVU a adopté cette motion. Cela signifie que les étudiants se verront attribuer la même note qu’au premier semestre s’ils l’ont obtenu. Pour les étudiants n’ayant pas eu la moyenne, l’université leur attribuerait automatiquement la validation à 10. En clair, l’année est offerte à tous les étudiants et les partiels du second semestre sont annulés.

L’UNI a été la seule organisation étudiante élue à s’être opposée à cette motion aussi démagogique que fatale pour la qualité de nos diplômes.

Donner des diplômes à tous les étudiants, sans prendre compte leur investissement durant l’année est absurde. Elle représente un véritable nivellement par le bas et amèneront les étudiants à être totalement démunis devant leurs futurs employeurs. Comment l’université la plus prestigieuse de France a bien pu en arriver à pénaliser le travail et le mérite des étudiants ?

De plus, cela soulève des problématiques d’ordre juridique. Ces mesures sont non-réglementaires, une note, quelle qu’elle soit (10/20, 15/20) ne peut être accordée par défaut, ni à un enseignement, ni à un semestre. Une note doit correspondre à une évaluation d’un travail fait. Un jury doit délibérer sur des notes qui lui sont soumises par les enseignants en se basant sur les copies des étudiants. Si une note était accordée sans s’appuyer sur une copie d’examen la justifiant, la décision du jury pourrait être attaquée pour vice de forme et de fond devant un tribunal administratif.

Nous sommes scandalisés que les autres organisations étudiantes (UNEF, Le Poing Levé, Solidaires Etudiants, La Cocarde Etudiante, Alliance, FEDER et la Fedé Paris 1) aient préféré sacrifier les diplômes des étudiants qu’ils sont censés représenter.

La crise sanitaire du Covid-19 aurait dû amener notre université à innover en privilégiant des solutions alternatives pour l’organisation des partiels comme la mise en place de « devoirs maison », la plupart des unviersités ayant mis en place ce système. L’Université a pour mission de permettre l’enseignement mais également l’évaluation des acquis des étudiants. Malheureusement, en cédant aux caprices de certains, notre université risque de faillir dans sa mission.

Le Conseil d’administration de l’université aura la lourde responsabilité de valider ou non cette motion. Nous appelons donc les administrateurs de l’université à rejoindre notre position et à s’opposer fermement au déclin de notre Institution.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire