L’UNI Pau condamne le blocage de l’UFR de lettres et les perturbations sur le campus palois

Par UNI Archives

Le 11 avril 2018 à 14h39

Image L’UNI Pau condamne le blocage de l’UFR de lettres et les perturbations sur le campus palois

Je partage l'article

Mardi 10 avril, des activistes d’extrême-gauche ont une nouvelle fois bloqué les accès à l’UFR de lettres sur le campus palois et ont perturbé le bon déroulé des cours dans les autres UFR.

L’accès à l’UFR de lettres a été bloqué aux étudiants souhaitant étudier dans des conditions normales, et ce pour la troisième fois en moins d’un mois. Pour manifester leur opposition à la réforme universitaire, ces activistes ont jugé légitime d’empêcher les étudiants de se rendre en cours. A ce blocage s’ajoutent désormais des perturbations dans l’enceinte des autres UFR.

Alors que la période des examens approche à grand pas, c’est l’ensemble des étudiants qui est pénalisé par de tels agissements. Ce choix étant d’autant plus incompréhensible pour eux que c’est une minorité qui met en place ce blocus, au détriment de l’immense majorité des étudiants plus préoccupés par l’imminence de leurs examens, que par les revendications farfelues et incohérentes de cette minorité (baisse du prix des machines à café, mise en place de toilettes neutres, mise en place de distributeurs de préservatifs, lubrifiants et protections féminines dans les sanitaires… pour ne citer qu’elles – cf. compte rendu des votes de « l’Assemblée générale » du 4 avril 2018 disponible sur la page facebook UPPA en lutte).

Si l’UNI Pau réaffirme son attachement au droit de manifestation, l’association se joint aux étudiants souhaitant étudier en toutes circonstances et dénonce les actions des associations et syndicats extrémistes aux méthodes violentes, préférant dégrader, pour des raisons idéologiques, les conditions de travail à l’université de Pau plutôt que de s’occuper des problèmes d’études et d’insertion professionnelle des étudiants. Ces derniers n’ont pas à subir les blocages archaïques d’une minorité.

L’UNI est la seule organisation défendant la liberté d’étudier et s’opposant aux blocages en toutes circonstances. Nous appelons l’Université de Pau et des pays de l’Adour à faire cesser les blocages de l’UFR de lettres.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !