L’UNI soutient la mise en place d’une sélection pour dossier à l’entrée de la filière STAPS d’Orléans

Par UNI Archives

Le 5 décembre 2013 à 14h27

Image L’UNI soutient la mise en place d’une sélection pour dossier à l’entrée de la filière STAPS d’Orléans

Je partage l'article

La section de l’UNI d’Orléans réagit suite à l’annonce de l’Université d’Orléans d’une sélection sur dossier pour leurs futurs étudiants en STAPS, filières trop convoitées au regard des capacités d’accueil et des débouchés.

Nous soutenons cette mesure de l’Université d’Orléans face à un gouvernement qui, pour des raisons idéologiques, se refuse à aborder la question de la sélection à l’université. A défaut d’être réfléchie, elle est subie et des pratiques sauvages se développent comme celle du tirage au sort qui est le comble de l’arbitraire. C’est le cas notamment à l’Université Montpellier 3.

L’UNI demande donc à la ministre Geneviève Fioraso la mise en place d’un groupe de travail national sur la sélection afin de préparer la rentrée prochaine, d’évaluer les pratiques des universités et de réfléchir aux modifications législatives nécessaires.

La sélection actuelle, au prétexte que le bac serait le premier titre universitaire, laisse certains bacheliers suivre une voie qui les conduira à un échec certain. Tout cela conduit à un important gâchis financier et humain.

Pour mettre fin à la sélection par tirage au sort qui se développe dans les universités, faute de réelles réflexions sur le sujet, il est urgent d’assumer un véritable débat sur cette question afin de proposer, comme à Orléans, la voie d’une sélection juste et transparente basée sur les aptitudes et les motivations des candidats.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Législatives : face à une France en danger, l’UNI appelle la droite à se ressaisir et la jeunesse à se mobiliser.

Article lié -

Violences politiques : l’UNI demande que le mobile politique soit reconnu comme une circonstance aggravante 

Article lié -

Raphaël Arnault, un militant ultra-violent et fiché S, investi par le Front Populaire aux élections législatives