L’UNI Toulouse réclame l’expulsion des squatteurs et la réouverture du Mirail !

Par UNI Archives

Le 11 décembre 2014 à 17h35

Image L’UNI Toulouse réclame l’expulsion des squatteurs et la réouverture du Mirail !

Je partage l'article

Aujourd’hui, le 11 décembre, le site du Mirail est à nouveau bloqué. Pourtant les étudiants ont été appelés à voter le week-end dernier sur l’ENT. Le résultat est sans appel puisque 4 097 étudiants se sont prononcés pour la fin du blocage, alors que 814 ont voté pour qu’il soit reconduit.

Mardi 9 décembre, il a été décidé par cette minorité qu’un nouveau blocage de la faculté aurait lieu aujourd’hui. L’université Jean Jaurès voit donc son site du Mirail à nouveau bloqué, contre l’avis des étudiants.

L’extrême-gauche montre une nouvelle fois le peu de respect qu’elle a pour la démocratie et la volonté des étudiants. En acceptant cette nouvelle prise d’otage, le président de l’université, Jean-Michel Minovez, fait une nouvelle fois preuve de laxisme. Alors que le tribunal administratif de Toulouse a jugé l’occupation du site par des militants étrangers à l’université illégale, monsieur Minovez s’honorerait à faire preuve de la plus grande fermeté au lieu de banaliser, encore, une journée de cours. Le Président de l’université préfère « compter sur l’intelligence » de ces extrémistes pour vider les lieux. Autant dire que ce n’est pas gagné !

Devant cette situation intolérable, l’UNI Toulouse en appelle au respect de la consultation des étudiants, et de la décision de justice. Nous demandons donc que les ZADistes soient expulsés du site du Mirail et que l’université fasse le nécessaire pour la reprise des cours. Nous faisons également savoir aux étudiants de l’UT2 que nous sommes déterminés à les aider à mettre fin à ce blocage absurde.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Pétition : contre la mise en place du burkini dans les piscines municipales de Grenoble !

Article lié -

Inscription pour la conférence de l’UNI Strasbourg

Article lié -

(VIDEO) Des militants de l’UNI Grenoble agressés en pleine rue par des militants d’extrême-gauche !