L’Université d’Angers oblige l’UNI Angers à annuler la Fête de l’Entreprise

Par UNI Archives

Le 16 octobre 2007 à 19h16

Image L’Université d’Angers oblige l’UNI Angers à annuler la Fête de l’Entreprise

Je partage l'article

Un mois, c’est le temps mis par l’UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines pour répondre aux étudiants de l’UNI Angers désireux d’organiser au sein de la faculté une rencontre entre entrepreneurs et étudiants. Ce délai, fort long, aura eu raison de la détermination des étudiants qui s’étaient consacrés à ce projet.

Cet exemple montre bien la fracture qui existe entre le monde de l’entreprise et la monde universitaire et denoncée depuis de nombreuses années par l’UNI. L’Université française croyant encore que tout lui est du et que tout le monde est à sa disposition. Cet évènement déplorable pour les étudiants aura au moins pour vertu de rappeler une fois de plus à l’Université que le monde tourne sans elle et que notamment les entrepreneurs sont las d’attendre après l’amélioration de son offre. Tant en terme de formation, comme le démontre le faible taux d’insertion professionnelle des jeunes diplômés des universités françaises, qu’en terme de services. En effet quelle illusion de croire que des chefs d’entreprise, qui avaient accepté la demande des étudiants de l’UNI Angers de venir gratuitement et sur leur temps de travail au sein de l’université afin de rencontrer des étudiants, allaient attendre la semaine précédent la rencontre pour s’organiser.

Forte de cette malheureuse expérience qui déçoit tant les étudiants que les entrepreneurs et les militants de l’UNI Angers, une prochaine rencontre Université/Entreprise a été planifiée et aura lieu courant décembre dans les differents UFR de l’Université d’Angers.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !