Lyon III : les élections du 14/11 prises en otage par la Cé.

Par UNI Archives

Le 18 décembre 2006 à 11h50

Image Lyon III  : les élections du 14/11 prises en otage par la Cé.

Je partage l'article

cefdt.pngNon contente d’avoir pu obtenir le moindre élu à Lyon III malgré leurs tractages massifs un mois avant, la Confédération Etudiante a déposé un recours gracieux dans le but de faire annuler les élections aux conseils centraux du mardi 14 novembre.


Le recours a été validé par la commission électorale ; l’Université a décidé de faire appel de cette décision.

L’UNI Lyon s’est également joint au recours de l’Université pour ne pas laisser ce syndicat immature prendre en otage les étudiants suite à une défaite qui n’est autre que le reflet d’une tactique de prolifération nationale.

Le motif du recours du syndicat serait que la veille des élections l’UNEF et la CORPO disposaient de stands, et que la Cé n’a pu disposer de celui-ci qu’en fin d’après midi.

Egalement le syndicat de gauche affirme que le jour des élections, le fait que la liste « VOS ASSOS » disposait de deux panneaux d’affichage contre un panneau pour les autres listes portait atteinte à la sincérité du scrutin.

L’UNI Lyon dénonce le comportement procédurier, anti-démocratique et irresponsable du syndicat financé par la CFDT, qui pense prouver qu’une histoire de panneau en plus ou en moins soit déterminant dans une élection, alors même que ses militants arrivés en nombre de l’extérieur tractaient massivement un mois avant nos élections.

L’UNI Lyon avait, par la confiance des étudiants, obtenu un élu au Conseil d’Administration tout en enregistrant une légère progression.

Nous vous invitons à consulter les deux recours de la Cé en fichier joint.
Le premier recours a été rejeté, car déposé par Julie Coudry, qui n’est évidemment pas électrice à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

L’UNI Lyon restera très attentif à la suite de ce dossier.

RECOURS 1 Cé (pdf)RECOURS 2 Cé (pdf)

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !