M.I.S.H.A. : la première pierre…

Par UNI Archives

Le 17 juin 2005 à 19h25

Image M.I.S.H.A. : la première pierre…

Je partage l'article

Nous reprenons ici l’article des D.N.A. du 9 juin 2005 paru dans les pages Locales p.9, faisant état du début de la construction de la future « Maison » inter-universitaire dédiée au Troisième Cycle et à la recherche en Sciences Humaines et Sociales… Un projet que nous soutenons depuis le début.


 » Jour de fête, lundi, pour la recherche en Sciences Humaines et Sociales : la première pierre du bâtiment de la M.I.S.H.A. [Maison Inter-universitaire des Sciences Humaines et Sociales] a été posée à l’Esplanade.

La M.I.S.H.A. prendra bientôt corps sur le Campus de l’Esplanade, à quelques mètres de la Faculté de Droit (D.N.A. du 5 juin). Le bâtiment accueillera potentiellement quelques 350 chercheurs alsaciens, dont 150 sont classés parmi les meilleurs de France, a indiqué lundi Dominique BARJOT, au nom du Ministère, à l’occasion de la très officielle pose de la première pierre.

Unité mixte de service, placée sous la double tutelle de l’Université Marc-Bloch (U.M.B.) e du C.N.R.S., la M.I.S.H.A. ambitionne principalement de « promouvoir l’excellence de la recherche » et de donner « une visibilité aux sciences humaines et sociales », a expliqué sa directrice, Christine MAILLARD.

La structure, qui existe depuis 2000, aura enfin sa maison, grâce au projet porté par le professeur Alain CHAUVOT, ancien directeur de la M.I.S.H.A. et Vice-Président de l’U.M.B., avec le soutien de la Région.

La première pierre, scellée en présence, notamment, du sénateur-maire Fabienne KELLER et du Recteur Gérald CHAIX, Chancelier des Universités, contient des traductions des « Métamorphoses » d’OVIDE, en français et en allemand, ainsi que des textes et des gravures datant des 16ème, 17ème et 18ème siècles. Elle marque le début de la construction d’un bâtiment très ouvert, vitré au rez-de-chaussée, percé d’un atrium, fait de passages obligés conçus par l’architecte Fabienne BETOULAUD (Atelier 9/Bétoulaud/AC Ingénierie Alsace) pour favoriser les échanges.

L’Alsace avait besoin de ce pôle, « proche des réalités régionales si diverses qu’elles méritent d’être connues et reconnues », a dit le Président de la Région, Adrien ZELLER. Jean WALINE, Vice-Président du Conseil Général, a donné dans le même registre, mais en y mettant un bémol : il déplore la « surconstruction » du Campus de l’Esplanade.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !