Manifestations CPE : consignes de « fermeté » du garde des sceaux après les violences

Par UNI Archives

Le 17 mars 2006 à 11h56

Image Manifestations CPE : consignes de « fermeté » du garde des sceaux après les violences

Je partage l'article

PARIS, 17 mars 2006 (AFP) – Le ministre de la Justice, Pascal Clément, a donné vendredi des consignes de « fermeté » aux procureurs après les « violences graves qui ont marqué, à Paris et dans un certain nombre de villes de province, les manifestations » anti-CPE.

« La liberté de manifester n’est pas celle de casser, ni celle de s’en prendre aux forces de l’ordre », a affirmé le garde des Sceaux au cours d’une réunion avec les procureurs généraux, à la Chancellerie à Paris.

« Ces violences et ces dégradations sont inadmissibles » et « doivent être sanctionnées avec fermeté et ces sanctions doivent être rapides pour être exemplaires », a ajouté M. Clément.

Le ministre a souhaité « à chaque fois que c’est possible » que les auteurs de violences fassent l’objet de procédures de comparution immédiate. Il a invité les représentants du parquet à faire appel « lorsque les réquisitions fermes qu’ils prendront à l’audience ne seront pas suivies ».

Quelque 300 personnes ont été arrêtés en France jeudi, dont 187 à Paris.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire