Nicolas Sarkozy précise sa vision sur l’emploi des jeunes au regard du CPE

Par UNI Archives

Le 23 mars 2006 à 10h44

UNI

Je partage l'article

« S »agissant de l’UMP, nous avons été pour le contrat unique. Je pense que ce vers quoi il faut s’orienter, c’est l’expérimentation.

Je suis assez fasciné par cette propension qu’a la société politique à définir ce qu’est que le paradis et à redouter ce qui serait l’enfer. Tout en restant sur des présupposés idéologiques. Un pas en avant, c’est le paradis ou c’est l’enfer. Et si on se dotait de méthodes modernes pour gouverner ? En quoi ca consiste ? En deux mots : évaluation et expérimentation. Si le CPE crée des emplois, pourquoi le redouter et pourquoi le refuser ?

Expérimentons ! Evaluons de bonne foi avec les organisations syndicales, avec les organisations étudiantes. A ce moment-là, trois solutions. Soit ça marche, et dans ce cas on le garde. Soit ça ne marche pas, et il est évident qu’on devra faire autre chose. Soit ça ne marche qu’à moitié et alors on modifie. Et ainsi personne ne perd la face. On ne peut pas reprocher à un gouvernement de vouloir trouver une solution pour éviter cette singularité que détient la France d’avoir le plus de jeunes au chômage qu’ailleurs. Manifester ! Est-ce que ce n’est pas davantage contre le chômage qu’il faudrait manifester plutôt que contre, je ne dis pas la solution, mais une solution pour s’en sortir ? En ce qui me concerne, j’ai à gérer l’ordre public dans des conditions particulièrement difficiles.

La sagesse serait que chacun se retrouve sur une expérimentation de 6 mois. »

Source : Paris Match

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !