Nous demandons l’intervention des forces de l’ordre pour débloquer Paul Valéry !

Par UNI Archives

Le 12 avril 2018 à 14h27

UNI

Je partage l'article

Ce mercredi 11 avril, les bloqueurs de l’université Paul Valéry se sont attaqués aux serveurs informatiques de l’université. Les examens qui devaient se dérouler sur l’ENT sont suspendus.

Au delà de cette dégradation du matériel, l’UNI Montpellier dénonce cette dictature d’une minorité qui empêche les étudiants non seulement d’aller en cours mais aussi de passer leurs examens. La validation du semestre est aujourd’hui remis en cause ! Les bloqueurs, devenant des casseurs, s’attaquant à l’université, s’attaquent en réalité aux étudiants. Nous condamnons tous ces actes qui sont illégaux et portent atteinte à la liberté d’étudier.

L’UNI Montpellier demande l’arrêt immédiat de l’occupation et du blocage de l’université.

L’UNI Montpellier demande l’intervention des forces de l’ordre pour faire évacuer le campus. L’université doit retrouver de l’ordre, c’est la pérennité de établissement qui est en jeu !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Européennes : les sections organisent des conférences avec les différents partis

Article lié -

État actuel de l’Université : censurer l’UNI plutôt que de confronter ses idées

Article lié -

Nouvelle campagne d’affichage de l’UNI dénonçant la promotion du wokisme et de l’islamo-gauchisme faite par La France Insoumise dans l’enseignement supérieur