Occupation de Sciences Po par des militants pro-Hamas : L’UNI demande des sanctions contre les fauteurs de troubles

Par Yvenn Le Coz

Le 13 mars 2024 à 19h43

Image Occupation de Sciences Po par des militants pro-Hamas : L’UNI demande des sanctions contre les fauteurs de troubles

Je partage l'article

Ce mardi 12 mars, l’amphithéâtre Emile Boutmy de Sciences Po Paris a été occupé par des militants pro-Hamas jusqu’à midi. Ces militants ont déployé un drapeau de la Palestine, ont renommé l’amphithéâtre « Gaza » et ont organisé des débats.

Pendant l’occupation, l’amphithéâtre était interdit aux « sionistes ». Une fille désignée comme tel a même été refusée à l’entrée par les militants pro-Hamas aux cris de « Ne la laissez pas rentrer, c’est une sioniste ». Pendant ce temps, l’un des débats au sein de l’amphithéâtre portait sur le thème du « judaïsme et l’antisionisme ». Par ailleurs, le hall de Sciences Po a été envahi et des discours encourageant la « résistance palestinienne » ont été tenus devant tous les étudiants sans la moindre opposition de l’administration.

Cela fait des mois que l’UNI alerte sans cesse Sylvie Retailleau et les chefs d’établissement sur la montée de l’antisémitisme sous couvert d’antisionisme dans l’enseignement supérieur. Sylvie Retailleau s’est rendue sur place pour condamner ces actions et Sciences Po Paris a annoncé que l’établissement se réservait le droit d’entamer des sanctions disciplinaires. Néanmoins, ces effets ne sauraient suffire et ne sont, une fois de plus, qu’illusoires. Nous demandons à Sylvie Retailleau de veiller à ce que l’ensemble des évènements pro-Hamas soient interdits dans l’enseignement supérieur et appelons la direction de Sciences Po à engager des poursuites judiciaires et des sanctions disciplinaires à l’encontre de l’ensemble des étudiants aillant participé à cet évènement.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

État actuel de l’Université : censurer l’UNI plutôt que de confronter ses idées

Article lié -

Nouvelle campagne d’affichage de l’UNI dénonçant la promotion du wokisme et de l’islamo-gauchisme faite par La France Insoumise dans l’enseignement supérieur

Article lié -

Faisons interdire la réunion Pro-palestine de la France Insoumise avec Jean-Luc Mélenchon et Rima Hassan à l’Université de Lille !