Pétition pour un service minimum dans l’éducation nationale

Par UNI Archives

Le 15 janvier 2008 à 17h23

UNI

Je partage l'article

Afin de ne pas laisser les syndicats de l’Education Nationale et l’Unef (proche du PS), la FIDL (émanation de SOS Racisme) et de l’UNL (émanation de l’Unef) empêchant les écoliers, collégiens et lycéens de suivre les cours, mobilisons-nous pour soutenir Xavier Darcos, Ministre de l’Education Nationale qui a décidé d’appliquer immédiatement le service minimum à l’école.

La grève du 24 janvier sera l’occasion d’expérimenter le service minimum. En effet, Xavier Darcos a demandé mardi 8 janvier, aux recteurs et inspecteurs d’Académie de participer avec les communes volontaires à « l’expérimentation » du service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires dès la grève nationale du 24 janvier.

Ainsi l’Etat et les communes volontaires signeront une convention, par laquelle l’Etat s’enga ge à financer le service mis en œuvre par les communes pour accueillir les enfants durant les jours de grève. Le financement proviendra des retenues effectuées par l’Etat sur les salaires des enseignants grévistes. Alors que les français soutiennent la mise en place d’une telle mesure, certains maires de gauche, le Maire de Paris – Bertrand Delanoë en tête, ont décidé de s’opposer à cette réforme.
Pour soutenir le volontarisme de Xavier Darcos au service des élèves et des familles, condamnons la volonté d’obstruction de certains maire de gauche et signons la pétition en faveur de l’instauration du service minimum à l’école en laissons nos coordonnées.

Retrouvez nous sur facebook après avoir signé la pétition

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !