Pour que grèves ne rime plus avec galère, exigeons un service minimum dans les services publics

Par UNI Archives

Le 5 janvier 2005 à 12h26

UNI

Je partage l'article

Les grèves à répétition handicapent notre économie, nuisent à l’attractivité et à la compétitivité de notre pays et menacent nos emplois.

En prenant en otage les usagers des services publiques et des secteurs entiers d’activités, elles constituent, trop souvent, un véritable obstacle au droit de chaque français de travailler.

L’instauration d’un service minimum dans l’ensemble des services publics (transport, poste, Ecole…) est une urgente nécessité.

Ce genre de mesures existe déjà chez la plupart de nos voisins européens. Les Français aussi ont droit à un service public de qualité.

Alors, pour un véritable service public au service des usagers, signez et faîtes signer cette pétition en faveur du service minimum.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Pétition : CONTRE l’écriture inclusive obligatoire à l’Université Clermont Auvergne !

Article lié -

L’UNI vent debout contre l’écriture inclusive à l’université Clermont Auvergne

Article lié -

Tribune de l’UNI – «Contrairement à certains diplômés d’AgroParisTech, nous, étudiants, croyons à la science et au progrès»