Procès des « antifas » à Grenoble ce jour : l’UNI appelle à une décision ferme !

Par Rémy Perrad

Le 7 juillet 2022 à 18h00

UNI

Je partage l'article

Dans la nuit du 19 au 20 avril 2022, des membres de l’UNI Grenoble étaient violemment attaqués en plein centre ville de Grenoble par des militants d’extrême-gauche.

Deux des membres de l’UNI ont fini avec le visage ensanglanté et ont été profondément choqués. Une militante avait également été étranglée. Cette agression était intervenue en pleine campagne présidentielle, dans un climat national de saccages d’universités et d’atteintes aux personnes.

Les antifas ont reçu ce jour le soutien de l’ensemble des organisation de gauche et d’extrême-gauche, notamment l’UNEF et la France Insoumise. Ces manifestations de soutien sont la preuve de l’impunité totale dans laquelle se croit l’extrême-gauche. Cette impunité doit être combattue sans relâche pour plus qu’aucune personne ne soit agressée en raison de ses idées dans notre pays.

Face à la recrudescence d’actes de violence et de censure de la part de l’extrême-gauche, il faut aller plus loin : le Gouvernement doit ENFIN dissoudre les groupes « antifas » qui sèment le chaos dans de nombreuses villes et universités françaises.

Concernant le jugement dont la peine sera fixée le 31 août, l’UNI attend une décision à la hauteur de la gravité des faits. 

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

L’UNI s’oppose à la délocalisation d’un master d’Aix-en-Provence sur le site Colbert de Marseille

Article lié -

L’UNI demande à ce que l’extrême-gauche cesse immédiatement de bloquer Sciences Po Grenoble

Article lié -

L’UNI menacée pour avoir dénoncé le port du voile intégral à l’Université de lille