Rassemblement des étudiants de la génération après-Mur :

Par UNI Archives

Le 10 novembre 2009 à 1h19

Image Rassemblement des étudiants de la génération après-Mur :

Je partage l'article

CIMG3895.jpgHier soir 9 novembre une quarantaine d’étudiants, à laquelle s’est jointe Anne AUBIN-SICARD, universitaire et élue municipale d’opposition, étaient présents place Napoléon pour un rassemblement en mémoire des 100 millions de morts du Communisme.

Répondant à l’appel de l’UNI Vendée, cette veillée « de Mémoire et de Liberté » à la lumière de bougies fut l’occasion de rappeler que 3,6 millions d’allemands quittèrent leur pays en raison de la misère économique et de l’oppression politique. 1135 d’entre eux furent assassinés en tentant de quitter Berlin-Est.

Les jeunes de la génération après-Mur, se souviennent d’eux : Günter LITFIN, 24 ans, Peter FECHTER, 18 ans, ou ces deux enfants de 10 et 13 ans abattus au total par quarante balles. Ils se souviennent également de ceux qui ont lutté contre le communisme et qui l’ont payé de leur vie, tel Tran VAN BA, militant vietnamien de l’UNI, assassiné en 1985 lors de son retour dans son pays.

Solidaires de tous les hommes et femmes qui luttent encore aujourd’hui dans le monde pour leurs libertés individuelles, économiques, sociales, les étudiants de la génération après-Mur ont demandé solennellement au Parti Communiste Français de :

– se désolidariser fermement de tous les régimes totalitaires communistes et marxistes, d’hier et d’aujourd’hui,

– reconnaître que le bilan du communisme n’est pas « globalement positif », contrairement à ce que déclarait un de ses anciens secrétaires généraux,

– et surtout, retirer définitivement le mot communiste de son appellation, à l’exemple du parti communiste italien en 1991.

Cliche_2009-11-10_15-24-49.jpg

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !