Retraites : l’UNI et les collectifs « Générations Sacrifiées » se mobilisent

Par UNI Archives

Le 11 octobre 2010 à 16h18

UNI

Je partage l'article

les-yeux-de-son-pere-d9664.jpg

A la veille d’une journée de grève et alors que l’UNEF appelle demain à une « journée fac morte » (sans grand succès pour l’instant), l’UNI (association qui rassemble des lycéens, des étudiants, des enseignants et aussi des jeunes actifs) et les collectifs « Retraites, générations sacrifiées » iront à la rencontre des étudiants et des lycéens pour défendre la réforme des retraites.

Depuis plusieurs jours, les organisations étudiantes et lycéennes de gauche (UNEF, UNL, FIDL …) multiplient les contre-vérités sur cette réforme en espérant ainsi mobiliser les jeunes. C’est pourquoi, l’UNI et les « collectifs, retraites générations sacrifiées » diffuseront, dans plus de soixante universités à partir d’aujourd’hui, leur nouvelle campagne diffusée en plus de 100.000 affiches et 300.000 tracts.

Ce sera aussi l’occasion d’engager un dialogue avec les étudiants sur un thème difficile et qui mérite mieux que les raccourcis et la démagogie employés par les syndicats étudiants et lycéens.

Gonzague de Chantérac, Responsable départemental de l’UNI pour la Vendée, rappelle que les lycéens n’ont pas le droit de grève. « Le décret n°91-173 du 18 février 1991 relatif aux droits et obligations des élèves ne prévoit pas l’exercice d’un droit de grève par les lycéens. En revanche, ce texte MENTIONNE L’OBLIGATION D’ASSIDUITE aux cours. Son non-respect peut entraîner une sanction en fonction de ce que le règlement intérieur de l’établissement prévoit ».

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !