Sarkozy s’est adressé devant 20 000 personnes à Lyon

Par UNI Archives

Le 6 avril 2007 à 20h18

Image Sarkozy s’est adressé devant 20 000 personnes à Lyon

Je partage l'article

Devant 20000 personnes, Nicolas Sarkozy a tenu un meeting très dynamique dans la Capitale des Gaules le jeudi 5 avril 2007 …


Face à un discours fort, l’Uni Lyon, ainsi que « les étudiants avec Sarkozy » étaient présents en nombre à Eurexpo pour cet évènement.
Nous nous réjouissons des propos du candidat UMP sur tout ce qui concerne l’éducation nationale (extraits en bas d’article).

09b.jpgRetrouvez le discours du candidat en vidéo et en intégralité ici

Retrouvez également nos photos de cet évènement à Lyon en cliquant ici

Extraits

L’école est d’abord un lieu de transmission du savoir. Et je veux dire à tous les héritiers de 68 que l’école est un lieu de transmission du savoir avant d’être un lieu de contestation de la société.
Apprendre aux enfants à contester la société, la famille, les institutions, c’est trahir l’enfance parce que le rôle de l’école est de transmettre les valeurs éternelles de la société qui est la nôtre.

Je voudrais que l’on en finisse avec le nivellement par le bas, avec la dévalorisation des diplômes.
Ce n’est pas démocratiser l’école que de prétendre donner un diplôme qui ne vaut rien à tout le monde. Parce que dans ce cas-là, on pénalise celui qui a travaillé, celui qui s’est donné du mal et celui qui aurait mérité un diplôme valant quelque chose.

Il n’y a pas d’autre choix que de restaurer l’autorité du professeur et le respect. Cela passe par des petites choses. Mais quand le maître rentre dans la classe, il me semble naturel que les élèves, en signe de respect, se lèvent pour témoigner à leur maître le respect de celui qui va leur apprendre.

Je souhaite une éducation qui fasse redécouvrir aux enfants le plaisir de la connaissance, qui vient après le long effort de la pensée, qui leur fasse aimer le savoir, comme la récompense du travail et de l’intelligence.

Je voudrais que tous les enfants, quand ils seront devenus adultes, aient un jour envie d’écrire à leur instituteur : « Merci de m’avoir rendu curieux de ce qui est beau».
Nos enfants le pourront-ils, si nous négligeons encore l’école ?
Si nous les laissons sans valeur et sans repère ?
Si nous renonçons à la culture commune qui permet aux hommes de se parler et de se comprendre ?
Si nous ne leur enseignons plus la morale, le civisme, la grandeur de la raison ?
Si l’enfant qui fait quelque chose de mal n’est pas sanctionné ?
Si le maître ne fait pas respecter son autorité, tout en respectant dans chaque enfant les possibilités infinies de l’adulte en devenir ?

Mais il faut avoir le courage de tenir à la jeunesse le langage de la vérité. Le courage c’est nous qui devons l’avoir.
Le courage c’est ne jamais laisser impuni le jeune qui commet une faute.
Le courage c’est que la sanction soit rapide et proportionnée à la faute pour que l’enfant ou l’adolescent mesure la gravité de son geste.

Je veux une école où l’on soit juste, et en même temps ferme.
La jeunesse cherche toujours des limites. On ne rend pas service à l’enfant en lui pardonnant tout. Ce n’est pas parce que l’enfant s’affirme en disant non qu’il faille toujours lui dire oui.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !