Sélection : l’UNI-MET demande à la ministre de lever le tabou et d’engager des discussions

Par UNI Archives

Le 22 octobre 2013 à 11h30

UNI

Je partage l'article

Dans un courrier adressé le 16 octobre à la ministre Geneviève Fioraso, l’UNI-MET demande la mise en place d’un groupe de travail national sur la sélection.

L’objectif consiste à évaluer les pratiques des universités et à réfléchir aux modifications législatives nécessaires pour remplacer les pratiques de sélection arbitraires par des procédures plus justes, basées sur les aptitudes et les motivations des étudiants.

En effet, les étudiants constatent tous les jours que la sélection existe mais que, faute d’être assumée, elle se pratique dans les pires conditions (sélection par tirage au sort, par l’échec).

Récemment, l’université de Nantes a sélectionné les étudiants de sa filière STAPS par un tirage au sort. 25% des candidats ont ainsi été rejetés sans que ni leurs motivations ni leurs aptitudes n’aient été prises en compte.

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. D’autres universités, comme Montpellier 1, Toulouse 3, Poitiers ou encore Bordeaux 2 utilisent cette sélection à l’aveugle.

La ministre avait refusé de traiter de la sélection dans la loi relative à l’enseignement supérieur du 22 juillet 2013.

Or, à trop vouloir repousser le débat sur les procédures de sélection, ce sont les pratiques les plus arbitraires et les plus incompréhensibles aux yeux des étudiants qui prospèrent.

Les étudiants ne peuvent plus accepter que leur avenir se joue à la roulette russe.

C’est pourquoi, l’UNI-MET demande à la ministre d’ouvrir enfin un débat national sur les procédures d’orientation et de sélection aussi bien à l’entrée de l’université, des IUT et BTS que plus tard à l’entrée du Master 1.

L’UNI-MET espère donc l’ouverture d’un réel débat national sur la sélection et déposera à cet effet des motions dans les conseils d’administration des universités.

Courrier de l'UNI-MET adressé à G. Fioraso from UNI

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !