Simulacre de vote à Tolbiac

Par UNI Archives

Le 27 mai 2003 à 21h20

Image Simulacre de vote à Tolbiac

Je partage l'article

Depuis lundi matin, les syndicats de gauche et d’extrème-gauche pénètrent dans les amphis au début des partiels pour faire « voter » les étudiants.


Mardi matin, partiel d’histoire pour les premières années : il est 8H15. Le leader de la CNT connu pour sa violence, sa cinquième année de DEUG en cours, et ses innombrables plaintes déposées contre lui, pénètre dans l’amphi N avec ses amis de l’Unef, Sud et Oxygène ; Un seul but, contrer la décision du CA qui a rejeté le report des partiels.

Pour cela rien de tel que la manipulation, le mensonge et les menaces sous-entendues. Tout commence par un discours de 15 minutes insultant et diffamatoire à l’encontre du gouvernement, de plus soutenue par le responsable de l’UFR d’histoire qui prévient que nul ne peut « contester le vote des étudiants obtenue démocratiquement ». Mais rien n’est dit sur ceux qui auraient une opinion divergente, et contraire à la pensée unique de Tolbiac ; l’AG a décidé ! (AG dans laquelle voter contre la grève est assimilé à un acte fasciste : cf. celle de jeudi dernier).

Voilà donc le moment du vote : un grand moment !
Un progrès est à noter : il est fait à bulletin secret. Oui mais comment voter avec de tels mensonges dans la tête. Un exemple : la réaction d’une étudiante avant le vote :
-« je vote évidemment pour le report des partiels ; je n’ai pas envie de payer 4000€ à la rentrée prochaine en droits d’inscription » ! ! ! !

Le report a donc été voté ; notons que 25% des étudiants ont rejeter le report malgré cette désinformation totale.
Un bel exemple de démocratie ! ! ! !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !