SOS Racisme menace notre responsable de Saint-Etienne. Elle leur répond.

Par UNI Archives

Le 21 février 2011 à 13h01

UNI

Je partage l'article

Sitôt le verdict connu dans l’affaire Zemmour, la section de SOS Racisme dans la Loire a annoncé son intention de porter plainte contre notre responsable de Saint-Etienne. Son crime ? Avoir soutenu Eric Zemmour.

Pourquoi SOS Racisme s’en prend à vous ?

Je suis responsable du comité de soutien à Eric Zemmour sur la Loire, symbole de la défense de la liberté d’expression. A ce titre, interviewée par la presse locale de Saint-Etienne, j’ai déclaré que j’étais déterminée à soutenir Eric Zemmour parce qu’il « dit tout haut ce que tout le monde pense ». Le journaliste conclu mon intervention en me citant : « Ce n’est donc pas du racisme, mais juste une constatation de la sur-délinquance des immigrés. ». Il semble que ce soit sur la simple évocation de ce fait que SOS Racisme ait décidé de m’attaquer.

Pourquoi avez-vous évoqué cette sur-délinquance ?

Car après m’être renseignée, j’ai découvert qu’une partie des propos d’Eric Zemmour pour lesquels on l’attaquait se basaient sur des faits scientifiquement établis. Je fais allusion, notamment, à un rapport du sénat de 2002 qui reprend les travaux de Sébastian Roché, directeur de recherche au CNRS.

Monsieur Dominique Sopo, président de SOS Racisme, association qui pourtant m’intente aujourd’hui un procès pour provocation à la haine raciale, a lui même, dans son livre paru en 2005, décrit ce fait. Je le cite : «l’exemple du traitement de la sur-délinquance des étrangers et des jeunes issus de l’immigration est ici éclairant. Longtemps nié en France, ce phénomène n’en était et n’en demeure pas moins réel».

Je n’ai rien inventée, il ne s’agit pas dans mon article d’une pensée personnelle discriminant telle ou telle population. Je ne relate que des faits réels. Ces chiffres sont donc adressés à des politiques, des sociologues. Plutôt que de les nier, ne pourrait-on pas essayer de les utiliser et de chercher des moyens et des solutions afin de résoudre ce phénomène.

A votre avis, quel est le but de la judiciarisation du débat par SOS Racisme ?

A vrai dire, je ne comprends pas vraiment leur démarche. Peut-être le font-ils dans un but d’intimidation. Je pense par ailleurs que, dans une démocratie comme la nôtre, tous les thèmes peuvent être abordés sans tabou et je défendrai toujours la liberté d’expression dans un esprit de débat républicain !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !