Presse

Service National Universel : un fake « service militaire » mais une vraie facture

Partager cet article:
Service National Universel : un fake « service militaire » mais une vraie facture

Après un an de couacs, le gouvernement a présenté mercredi 27 juin, son « Service National Universel (SNU) », un service qui n’est plus militaire contrairement à l’engagement présidentiel, pas totalement obligatoire ni vraiment volontaire, carrément inutile, et extrêmement onéreux, plus de 3 milliards d’euros.

Le dispositif prévoit deux semaines obligatoires de « colonie de vacances d’Etat », puis deux semaines obligatoires de « projet collectif », et une troisième étape facultative d’engagement volontaire d’une période de 3, 6 ou 12 mois dans le domaine associatif, culturel, militaire, civique ou sanitaire. Cette version du SNU, imposée par Emmanuel Macron, malgré plusieurs rapports défavorables, ne satisfera personne : ni les jeunes, ni l’armée et encore moins les contribuables.

Une colonie de vacances obligatoire ?

Le projet prévoit 12 jours en hébergement encadrés par des « jeunes volontaires de 21 à 25 ans ». Ces derniers auront la charge d’encadrer et de former les jeunes à un « sens pratique et de la débrouille » Sic !, ainsi qu’aux gestes de premier secours ou encore tout simplement de les inciter à faire du sport. C’est l’instauration de colonies de vacances d’Etat ! Quant à l’objectif pédagogique et civique, on frôle le zéro absolu !

Un projet collectif flou

La deuxième phase du projet prévoit un projet collectif. Pour l’heure aucune précision n’est donnée sur les modalités de mises en application de ce projet, ni sur qui s’occupera d’encadrer ce projet.

Un engagement volontaire qui existe déjà

La troisième phase vise à désorganiser les systèmes qui fonctionnent actuellement, tels que le service civique, la réserve opérationnelle, etc. En effet, quand une personne décide de s’engager c’est pour plusieurs années et non pas pour quelques mois qui ne seront assimilés qu’à une sorte de stage d’observation.

L’UNI demande qu’à la place de ce SNU, les moyens humains et financiers soient mis sur le renforcement du service militaire volontaire, de la réserve opérationnelle et du service civique. Nous demandons enfin d’être associés à la consultation nationale qui va être lancée sur le sujet, car pour l’instant, contrairement à ce qui est annoncé dans la presse tous les mouvements de jeunes et d’étudiants n’ont pas été consultés. Loin de là !

Partager cet article:
Publié par Sebastien

Délégué national de l’UNI
#web #numérique

Vous aimerez aussi: