Presse

Elections CROUS 2018 – Progression de l’UNI !

Partager cet article:
Elections CROUS 2018 – Progression de l'UNI !

Les élections des représentants étudiants aux conseils d’administration des CROUS qui se sont déroulées du 13 novembre au 29 novembre ont été marquées par une faible hausse de la participation qui atteint 8,5 % soit 1 point de plus qu’en 2016 (7,5 %).

L’UNI est l’une des organisations qui connaît la progression la plus importante et cela dans toutes les académies de métropole. Cette forte poussée permet à l’UNI d’être désormais représentée dans 13 académies, contre 10 en 2016. L’UNI avec 15 élus (14 en métropole et 1 aux Antilles) réalise ainsi ses meilleurs résultats depuis 2014.

De plus, l’UNI enregistre des résultats historiques dans l’académie de Nice-Toulon, où notre section enregistre une progression de plus de 1000 voix lui permettant de terminer devant la liste UNEF et de prendre 2 élus à la FAGE. Ainsi que dans l’académie de Montpellier où l’UNI fait 2 élus.

Ces résultats témoignent de l’écho très positif auprès des étudiants des idées proposées par l’UNI, notamment en faveur de l’amélioration des conditions de vie des étudiants grâce à des mesures pragmatiques. L’UNI enregistre d’ailleurs ses meilleurs résultats auprès des étudiants des BTS, des CPGE et des écoles, qui sont généralement les grands oubliés des réformes et des mesures du gouvernement.

Les inquiétudes des étudiants doivent être entendues

Pour l’UNI, ces élections ont été l’occasion de développer ses propositions en matière de restauration universitaire, de logement étudiant et d’aides sociales. Mais surtout, avec ses listes l’UNI, organisation des étudiants de droite, a informé les étudiants sur le projet du gouvernement visant « à remettre à plat l’ensemble des aides sociales destinées aux étudiants » selon les projets du Ministère de l’Enseignement Supérieur.

En effet, l’UNI a dénoncé la baisse et le gel des APL, ainsi que la création de la taxe étudiante (CVEC). L’UNI souhaitait imposer ce sujet lors de la session électorale 2018, il apparaît d’ores et déjà que ce pari est réussi.
Pari réussi puisqu’indéniablement cette « remise à plat des aides sociales » annoncée par le gouvernement fut au cœur des discussions et des inquiétudes des étudiants.

Le gouvernement qui a annoncé qu’il ouvrirait des négociations sur la refonte des aides sociales aux étudiants dans les mois à venir, devra entendre le message et les inquiétudes des étudiants : ces derniers n’accepteront pas d’être les victimes de la politique du gouvernement à l’heure où leurs parents sont dans la rue.

Partager cet article:
Publié par Clément Armato

Vous aimerez aussi: