Strasbourg

CAP 2030 : Nos propositions pour l’université de demain

Partager cet article:
CAP 2030 : Nos propositions pour l'université de demain

Le 4 mars dernier, l’Université de Strasbourg a engagé une grande consultation auprès de ses étudiants, personnels administratifs et enseignants-chercheurs pour « élaborer son projet stratégique à 10 ans ».

L’UNI Strasbourg, organisation étudiante représentative au sein des conseils centraux de l’Université, a décidé de participer à cette consultation en faisant une série de propositions pour chacune des 8 thématiques.

l’UNI Strasbourg s’engage à améliorer les conditions de vie des étudiants et du personnel, en valorisant la formation, la professionnalisation, la responsabilité et l’égalité des chances au sein de l’Université.

L’UNI Strasbourg prend conscience de l’enjeux d’une Université plus et mieux implantée sur son territoire, notamment pour permettre un meilleur sentiment d’appartenance, de favoriser son prestige à l’international, accroître l’irrigation du tissu socio-économique local et rendre le campus plus eco-responsable.

Nous présentons ici nos propositions :

• Qualité de vie dans les études et le travail :

- Améliorer les horaires de bibliothèques.
Les étudiants doivent pouvoir investir les bibliothèques sans les contraintes d’horaires et de journées telles qu’elles existent aujourd’hui. Nous sommes attachés à l’ouverture tardive de celles-ci, et ce sur l’intégralité de la semaine, dimanche compris. Rien ne doit empêcher un étudiant de travailler.

- Mise en place du système Europresse.
Dans la même logique de multiplier les sources de travail mises à la disponibilité des étudiants, nous demandons la mise en place d’un système Europresse, permettant aux étudiants et personnels un large accès gratuit à la presse nationale ou internationale, ainsi qu’à un ensemble d’articles scientifiques.

- L’UNI rappelle la nécessité de créer un ticket restaurant étudiant.
Mesure phare de notre mouvement, nous rappelons l’intérêt pour l’ensemble de la communauté estudiantine de la création d’un véritable ticket restaurant étudiant. Celui-ci doit permettre aux étudiants de déjeuner aux abords de l’université comme bon leur semble tout en développant les commerces locaux.

- Création d’une véritable cérémonie de remise de diplômes.
Afin de mieux garantir la cohésion et le sentiment d’appartenance, l’Université de Strasbourg pourrait, comme d’autres l’ont précédé, mettre en place une véritable cérémonie de remise des diplômes.

- Mettre davantage en avant l’équipe de sport universitaire.
Véritable image de marque de notre université, les équipes de sport doivent être soutenues comme telles et permettre aux étudiants de s’engager davantage sur leur campus, sous les couleurs strasbourgeoises.

- Création d’une presse universitaire.
Comme cela existe dans de nombreuses universités à travers le monde, l’Université de Strasbourg aurait tout intérêt à faire participer ses étudiants et personnel au développement d’une presse qui leur serait destinée. Articles scientifiques, enquêtes et expression libre seraient davantage rendus possible.

- Installation de cabanes à livres et de lieux de lecture sur le campus.
La ville de Strasbourg recèle de ces « cabanes à livres », points d’échange et de partage des lecteurs. Rien ne peut supposer que le campus universitaire s’exonère de cet engouement. L’Université doit multiplier les lieux destinés à la lecture sur le campus afin d’améliorer la qualité de vie des étudiants.

• Formation et réussite étudiante :

- Faciliter et multiplier les stages.
Engagement historique de l’UNI, nous souhaitons que l’Université rende plus accessibles les stages pour les étudiants. Pour cela il s’agit de simplifier les procédures et de rendre plus nécessaires les stages dans les cursus. Nous préconisons ainsi la création d’un bureau unique des stages.

- l’UNI rappelle la nécessité de soutenir la remise en place des bourses au mérite.
Supprimées de manière démagogique lors du précédent quinquennat, la bourse au mérite est pourtant une clé de voûte de notre système méritocratique, permettant une réelle et juste égalité des chances. L’Université de Strasbourg doit militer pour son retour !

- Accéder à un meilleur réseau numérique et multimedia.
Nous demandons la rénovation de l’ensemble du parc numérique de l’Université, permettant de moderniser et d’améliorer l’accès aux outils informatiques. Augmentation du nombre de postes libres, d’imprimantes et de prises sur le campus.

- Mise en place d’un carnet d’adresses des anciens élèves.
Tel qu’il en existe de nombreux dans les grandes Écoles, l’Université de Strasbourg et ses étudiants auraient tout à gagner d’un système de « carnet d’adresses » de ses anciens élèves. Les étudiants pourraient alors compter sur un réseau dès l’obtention du diplôme, facilitant ainsi l’entrée dans le monde du travail.

- Mise en place d’un système de « feedback ».
Ce système d’étude est très populaire et fréquent dans les universités anglo-saxonnes. Il s’agit d’améliorer les relations entre les professeurs et les étudiants, en proposant à ces derniers des remises de copie ou des aides plus personnalisées et plus réelles, par mail ou en face à face.

- Organisation de plus de conférences.
L’Université doit faciliter l’organisation de conférences en œuvrant directement ou en aidant davantage les associations.

• Recherche :

- Durcir la politique anti-plagiat et anti-triche
Nous souhaitons de l’Université qu’elle remplisse davantage son rôle en matière de politique anti-plagiat. La recherche universitaire n’en est que trop gangrenée.

- Soutenir l’indépendance et la liberté des professeurs chercheurs.
Les enseignement-chercheurs doivent pouvoir jouir de leur droit fondamental à la liberté d’expression. La prolifération de « chartes » visant à contrôler leurs propos sur la base de la délation est une atteinte à ce droit fondamental.

• Valorisation, Innovation et entrepreneuriat :

- Favoriser et démultiplier les partenariats avec les entreprises locales.
L’UNI soutient la multiplication des partenariats avec les entreprises locales, strasbourgeoises ou alsaciennes, devant permettre de lier l’Université au tissu économique de proximité.

- Soutenir l’implantation d’un incubateur économique au sein de l’Université.
Ce système existe déjà dans de nombreuses universités et vise à permettre aux étudiants d’avoir des locaux et une aide sur place dans la création et le développement de leur entreprise.

• Ouverture internationale :

- Amélioration des cours de langue.
Le système des cours des langues vivantes doit être rénové pour permettre un meilleur apprentissage de celles-ci. Cela doit passer par davantage de pratique et des groupes par niveau, à plus petits effectifs.

- Création d’un système de parrainage.
Pour accueillir les étudiants venus de l’étranger, l’Université doit mettre en place un système donnant la possibilité à certains étudiants de parrainer un visitant.

- Faciliter les démarches Erasmus.
Nous sommes conscients de l’opportunité que présente une année ou un séjour à l’étranger. Dans ce cas, nous souhaitons une facilitation des procédures, notamment au travers d’un guichet et d’un bureau unique en la matière.

- Organisation de semaines culturelles.
Celles-ci permettraient à des étudiants étrangers de mettre en avant leur culture d’origine et de la partager à l’ensemble de la communauté universitaire.

• Responsabilités sociétales :

- Meilleures installations pour handicapés.
L’Université doit s’ouvrir un peu plus aux personnes en situation de handicap en développant des systèmes d’intégration personnalisés. L’accès à l’ensemble du campus pour les personnes à mobilité réduite est une nécessité pressante.

- Éthique :
Des débats internes à la communauté universitaire doivent être mis en place pour mettre en commun les connaissances de chacun sur les sujets très actuels d’éthique. Ainsi, l’université de Strasbourg devrait davantage profiter de son université de théologie en la mettant au cœur de débats et de tables-rondes avec d’autres composantes.

- Partenariats avec les armées.
L’Université devrait permettre plus facilement à ses étudiants de donner davantage de leur temps pour l’armée. Ainsi, une année de césure devrait être facilitée dans ce cadre, et de meilleurs aménagements devraient être possible pour les nombreux étudiants grossissant les rangs de la Garde Nationale.

- Partenariat avec les transports pour lutter contre le harcèlement.
Un système de gratuité des transports devrait être possible dans le cadre de partenariats, devant permettre aux étudiants de prendre certains transports sans payer la nuit, devant rembourser à l’Université le lendemain. Ce système est très efficace au Royaume-Uni.

• Développement durable :

- Création d’un système de consigne sur le verre.
Il permettrait aux étudiants de rendre sur le campus leurs déchets en verre, favorisant le recyclage.

- Création de jardins et potagers participatifs.
Les étudiants et l’ensemble du personnel pourraient y participer.

- Composte.
Pour limiter et mieux réutiliser les déchets. Il permettrait également d’aider au jardinage sur le campus.

- Favoriser les circuits courts pour la restauration.
Les restaurants CROUS doivent bénéficier de davantage de partenariats locaux pour faciliter et multiplier les circuits courts et la consommation locale.

- Distribution de gobelets réutilisables comme goodies de début d’année.
Cela aurait un double effet : permettre d’augmenter sensiblement le sentiment d’appartenance au sein de la communauté universitaire, et agir véritablement pour la diminution des déchets en plastique.

- Développement de ruches pour abeilles sur campus.
L’Université pourrait ainsi participer à la biodiversité à son échelle, sur le modèle de nombreux autres établissements.

- Réduire les mails.
De nombreux courriels ne sont ni nécessaire ni respectueux de l’environnement.

- Améliorer le tri sélectif.
Nous proposons une refonte du système de collecte des déchets recyclables avec une meilleure information et du matériel plus adapté.

- Liens avec les réparateurs de bicyclettes.
Des partenariats avec les réparateurs locaux devraient permettre une baisse du coût d’entretien et ainsi une plus large utilisation des vélos.

• Organisation, fonctionnement et financement :

- L’UNI rappelle le soutien nécessaire aux campus délocalisés.
Ces derniers ont toute leur place au sein de l’Université de Strasbourg. L’Université de doit pas les isoler mais au contraire, mieux les intégrer à leur territoire.

- Mieux intégrer les écoles au sein du système universitaire.
L’EM, l’IEP, l’IFSI… Ils font tous partie de l’Université de Strasbourg. Cette dernière gagnerait à mieux les intégrer en son sein, notamment au sein des instances décisionnelles et des conseils.

- Affichage public des comptes rendus de réunions institutionnelles.
Cet affichage public devrait permettre à toute la communauté universitaire de mieux connaitre et de suivre les décisions et débats qui sont pris en son nom. Cette mesure rentre dans le cadre de la démocratisation croissante du système universitaire.

• Culture :

L’UNI considère l’importance d’ouvrir un volet « culture » à cette consultation. Cela permettrait de répondre aux différentes questions de sentiment d’appartenance et de qualité de vie de la communauté universitaire.
Ainsi, nous considérons comme nécessaire de :

- Favoriser le terroir Alsacien.
En augmentant la présence de produits locaux dans les restaurants CROUS et en mettant davantage en valeur la ville de Strasbourg, notamment pour les étudiants visitants. La ville de Strasbourg est un écrin splendide à notre université.

- Favoriser la langue Alsacienne.
Notamment en rendant possible les cours de langue gratuits et disponibles à tous, mais aussi en multipliant les démarches culturelles en alsacien comme l’organisation de pièce de théâtre ou la traduction de textes littéraires. Nous proposons également la mise en place d’une signalétique en alsacien sur tout le campus.

Partager cet article:
Publié par UNI Strasbourg

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne