Strasbourg

Qu’il est difficile d’être aujourd’hui un homme européen blanc

Partager cet article:
Qu'il est difficile d'être aujourd'hui un homme européen blanc

Qu’il est difficile aujourd’hui d’être un homme européen blanc.

Le présent auteur cumule toutes les tares : né homme, il ne ressent aucun doute quant à son identité, psychologique ou sexuelle. Aucune tendance particulière ne l’agite et il regarde les femmes avec la tranquille envie suscitée par l’attrait du sexe opposé. Il les aime plutôt jolies, voire belles et ne dédaigne pas les aborder de temps en temps, en essayant de leur faire la cour. Il ne vise pas toujours le fol amour et se contente parfois de flirter ou de brèves histoires sans lendemain.

Il ne croit pas avoir ainsi fait subir d’insupportables traumatismes irréductibles à ses compagnes d’un soir ou à temps, et compte sur la bonne éducation prodiguée par ses parents pour ne passer ni pour une brute ni pour un mufle. La galanterie lui a été enseignée comme l’un des moyens honnêtes de séduction et il n’essaie pas de forcer la main des femmes lorsqu’elles disent non. Sa mère lui a bien fait comprendre qu’un non veut dire non.

Dans ses relations avec le vaste monde, il ne croit pas devoir porter sur ses épaules une prétendue culpabilité décrétée par des procureurs d’opérette, et estime normal de vivre dans son pays sans s’excuser sans cesse. Il est heureux et fier d’être Français et admire ses grands hommes, politiques, militaires, scientifiques et culturels, tout simplement. La valeur de l’histoire de France lui semble incontestable, bien qu’il accepte d’en discuter, sans exclusive ni hystérie. Il conçoit même que certains, du fait de leurs origines plus ou moins lointaines, se concentrent sur tel ou tel aspect parfois méconnu du plus grand nombre : qui connaît l’histoire alsacienne en France ?

Européen, il l’est, d’abord parce que ses parents en sont originaires, du nord comme du sud. Ensuite, il vit et a été élevé selon les us et coutumes et la civilisation qui façonnent et conditionnent la vie quotidienne de la société française. Enfin, il a du monde une vision particulière, bien différente des gens élevés selon les civilisations musulmane, chinoise, africaines ou américaines. S’il ne comprend pas toujours ces différences, il n’a aucune envie d’adopter des us et coutumes importées, de se soumettre à des injonctions relayées par des organisations pseudo-représentatives ou étrangères, et même pas de diffuser dans le monde ses propres façons de voir, dont il comprend fort bien que la majorité des autres ne veut pas. Chacun chez soi lui semble être une bonne idée, tout en allant souvent découvrir ailleurs comment les autres vivent.

Homme, Européen et blanc, il l’est tout à fait naturellement, sans chercher midi à quatorze heures, en s’occupant de sa famille, de ses amis et de son pays, comme le bon citoyen qu’il essaie d’être. Nul désir d’hégémonie culturelle ne l’habite et il s’étonne souvent de voir que ceux-là même qui dénoncent un certain "néo-colonialisme" veulent imposer au reste du monde des valeurs européennes totalement incompréhensibles à des peuples dont les structures mentales et culturelles n’ont pas connu les mêmes évolutions religieuses, culturelles, philosophico-politiques et sociétales que nous.

La chasse à l’homme lancée depuis l’affaire WEINSTEIN et le hashtag "Balance ton porc" en France ne concernent que marginalement le présent auteur, qui désapprouve évidemment de tels comportements, non pas par féminisme militant, mais parce que l’éducation qu’il a reçue lui a inculqué les règles et les limites de la vie en société, et en particulier avec les femmes. Le rétablissement de ces règles et des limites du savoir-vivre et de la vie commune apparaît prioritaire pour restaurer l’harmonie dans les relations humaines quotidiennes, sans déclencher une guerre des sexes instrumentalisée et politisée à l’excès, au point de déclencher des raidissements préjudiciables à la cause défendue.

Partager cet article:
Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne