Strasbourg

Internet, un rêve de dictatures passées, une réalité préoccupante...

Partager cet article:
Internet, un rêve de dictatures passées, une réalité préoccupante...

A l’heure où les géants d’Internet parviennent à convaincre l’ensemble des acteurs mondiaux, physiques et moraux, publics et privés, de s’en remettre à leur services forcément indispensables, on peut s’interroger sur l’usage qu’aurait pu en faire les anciennes dictatures du Vingtième Siècle.

Les gens étalent de leur plein gré tous les aspects de leur vie, sans tabou, sans interdit, sans mesure, sans prudence aucune, sur tous les réseaux sociaux possibles, de toutes les manières imaginables. Qu’aurait pu en faire les anciennes polices secrètes telles que la Gestapo allemande, la Securitate roumaine ou la Gépéou russe ? Qu’en fait d’ailleurs l’actuelle police politique chinoise d’après vous ? Un usage immodéré bien sûr, avec la mise en place du "crédit social" !

Cette merveilleuse idée de répression s’appuie sur l’ensemble des réseaux de surveillance installés en République populaire de Chine : caméras publiques, vidéos en tout genre, contrôle de l’activité sur les réseaux sociaux et estimation de l’impact "positif" de cette activité sur la société chinoise… Un rêve de garde-chiourme dictatorial, puisque toutes les activités de l’individu sont décortiquées et potentiellement sanctionnables : amendes, réduction des aides sociales, expulsion des logements à titre punitif, interdiction de circuler dans tout ou partie du pays ou à l’étranger ! Xi a tout compris et Google et consorts se plient de bonne grâce aux exigences du puissant client chinois, qui héberge la majorité des usines de production des fournisseurs de matériels et de réseaux mondiaux et dirige un milliard de consommateurs avides de technologies…

Tout cela n’effraie personne ? Quelques responsables de services secrets et militaires estiment tout de même préoccupant que l’on divulgue sur les réseaux tous ses secrets et que le sort de millions de services publics et privés soit soumis au bon vouloir d’une dizaine de sociétés, ou Chinoises, ou Américaines. L’espionnage industriel a comme par hasard explosé depuis quinze ans...

Partager cet article:
Publié par Philippe Morel

Adhérent depuis 1998.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne