Interruptions des partiels à Rennes 2 et Nanterre : l’UNI condamne la dictature imposée par une minorité d’extrême-gauche et exige des sanctions.

Interruptions des partiels à Rennes 2 et Nanterre : l'UNI condamne la dictature imposée par une minorité d'extrême-gauche et exige des sanctions.

Lundi 6 janvier, se tenaient les partiels des étudiants de l’université Rennes 2. Ces partiels ayant déjà été décalés de décembre à janvier pour permettre à tous les étudiants de passer leurs examens dans les meilleures conditions possibles.

Or comme toujours à Rennes 2, la minorité d’extrême-gauche a décidé d’empêcher la tenue des partiels.

Prétextant que 250 bloqueurs sur les 21 000 étudiants que comptent l’université avaient décidé « l’annulation des partiels » en Assemblée Générale, ils ont pénétré dans les amphis d’examens à quelques minutes de la fin des épreuves pour voler les feuilles d’émargement. D’autres ont éteint les lumières, arraché et déchiré les copies des étudiants.

Comme à son habitude la présidence de l’université a simplement décidé de suspendre les partiels.

Les mêmes faits se sont déroulés mardi 7 janvier à l’Université de Nanterre.

Ce genre d’actions devient malheureusement de plus en plus fréquent : blocages, sabotages, dégradations, intimidations, violences. Les militants d’extrême-gauche savent qu’en réalité, ils ne risquent presque rien. Les sanctions sont rares et loin d’être à la hauteur de la gravité des faits. Ce sentiment d’impunité les encourage à aller toujours plus loin.

L’UNI exige que les présidents d’université engagent des sanctions disciplinaires à l’encontre des étudiants qui interdisent les partiels, que des exclusions soient prononcées et des poursuites judiciaires engagées.

Quant à la ministre de l’enseignement supérieur, elle ne peut pas se contenter de condamner mollement ces faits. Elle doit veiller à ce que des sanctions effectives soient prises.

Les étudiants n’ont pas à subir les actions illégales d’étudiants en mal de lutte des classes.

Partager cet article:
Publié par Clément Armato

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement