Actualités

L’UNI lance une campagne pour dénoncer les mensonges des syndicats et de la gauche.

Partager cet article:
L'UNI lance une campagne pour dénoncer les mensonges des syndicats et de la gauche.

Depuis le début de la semaine, dans les universités, la gauche et l’extrême gauche (Jeunes Communistes, Mouvement des Jeunes Socialistes, LCR, ….) viennent prêter main forte aux syndicats afin de durcir leurs actions contre les réformes proposées par le gouvernement. Ce mouvement révèle ainsi sa vraie nature : c’est un mouvement ultra politisé.

Assemblées générales, grèves, rétentions de notes, tentatives de blocage, barrages filtrants, les étudiants sont une nouvelle fois les victimes de ces agitateurs professionnels.

Face à la désinformation, l’UNI rétablit la vérité

Pour eux, tout est bon pour mobiliser ! Certains n’hésitent pas à affirmer que le budget des universités est en baisse, alors qu’il connaît cette année une augmentation sans précédent, de plus de 15% en moyenne. D’autres renchérissent sur le prétendu désengagement de l’Etat, alors que par exemple le plan de relance annoncé mardi 3 février par le Premier Ministre François Fillon prévoit d’attribuer une enveloppe supplémentaire de 730 millions d’euros à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Afin de dénoncer ces mensonges, qui se propagent d’assemblée générale en assemblée générale, l’UNI diffusera, à partir de jeudi 5 février, un tract, qui prendra la forme d’un vrai/faux, pour dire « STOP aux mensonges et Non à la manipulation ».

Cette nouvelle campagne sera diffusée à plus de 100 000 exemplaires.

Enfin, l’UNI rappelle aux étudiants que ceux qui aujourd’hui les poussent à manifester contre les réformes du gouvernement au prétexte qu’elles conduiraient à la casse de l’université, avaient déjà annoncé au moment du vote de la loi LRU (2007) que les universités allaient massivement augmenter leurs droits d’inscription, ce qui n’est jamais arrivé. Au moment de la mise en place du LMD, ces derniers avaient annoncé qu’une dizaine d’universités allaient disparaître à la rentrée suivante ce qui une nouvelle fois ne s’est pas produit.

Le diagnostic est désormais clair : la gauche étudiante et universitaire est atteinte par une crise aiguë de mythomanie.

Depuis le début de la semaine, dans les universités, la gauche et l’extrême gauche (Jeunes Communistes, Mouvement des Jeunes Socialistes, LCR, ….) viennent prêter main forte aux syndicats afin de durcir leurs actions contre les réformes proposées par le gouvernement. Ce mouvement révèle ainsi sa vraie nature : c’est un mouvement ultra politisé.

Assemblées générales, grèves, rétentions de notes, tentatives de blocage, barrages filtrants, les étudiants sont une nouvelle fois les victimes de ces agitateurs professionnels.

Afin de dénoncer ces mensonges, qui se propagent d’assemblée générale en assemblée générale, l’UNI diffusera, à partir de jeudi 5 février, un tract, qui prendra la forme d’un vrai/faux, pour dire « STOP aux mensonges et Non à la manipulation ».

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi:

2 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne