Actualités

Valeurs Actuelle : "Coronavirus : comment les étudiants de l’UNI se mobilisent pour répondre à la précarité étudiante"

Partager cet article:
Valeurs Actuelle : "Coronavirus : comment les étudiants de l'UNI se mobilisent pour répondre à la précarité étudiante"

Joseph Gallard, membre du syndicat étudiant UNI (union nationale interuniversitaire) rapporte les actions militantes du syndicat durant le confinement, qui montrent que la solidarité a une place non négligeable dans leur engagement, mais surtout, que ce n’est pas l’apanage des associations de gauche.

En ce samedi après-midi, dans les résidences universitaires d’Aix-en-Provence, la section de l’UNI Aix-Marseille distribuait, sous le soleil du sud, des denrées alimentaires à des étudiants en situation de précarité. Ces étudiants volontaires, se sont donnés l’objectif de répondre au désarroi d’étudiants s’étant retrouvés confinés dans des petits appartements de cités universitaires. Des étudiants en situation de précarité, souvent isolés, n’ayant pas les moyens d’assurer un train de vie décent, ce que souligne Rémy Perrad responsable de la section aixoise « certains étudiants salariés se retrouvent en difficulté financière, ils ne peuvent plus travailler ».

Des étudiants offrent des chocolats aux personnels soignants
Ces militants étudiants associatifs ont donc organisé des journées de distribution pour venir en aide aux plus démunis de leurs condisciples. C’est ce que relève Quentin Guilleu, élu à la Faculté de droit : « Je me suis joint à cette initiative afin de ne pas avoir l’impression de rester insoucieux du devenir des étudiants. Notre devoir en tant qu’association étudiante est de prolonger notre action même en période de confinement. » L’UNI Aix-Marseille, pour ses distributions, fait appel à des donateurs privés venant de bars, restaurants et magasins, ayant répondu à cet élan de générosité, « nous en sommes à 4 distributions de denrées alimentaires, dans 4 résidences étudiantes différentes. Nous distribuons à la fois des aliments de première nécessité mais également des produits un peu plus fun pour égailler le quotidien des étudiants. Une cinquième et une sixième distribution sont déjà programmées, nous espérons continuer cette initiative au-delà du confinement », précise Rémy Perrad, prenant visiblement cette mission avec enthousiasme. Cet aspect de camaraderie justement, c’est aussi l’esprit de cette action pour Quentin Loison, militant de la section : « Ca nous permet aussi d’échanger un peu et ainsi de mieux supporter cette période difficile ; en respectant bien-sûr les consignes de sécurité. »

En effet, selon ces étudiants, la mission d’entraide est ancrée dans les valeurs même de leur syndicat, mais plus généralement d’une droite dite « sociale ». Rémy Perrad, qui est également élu au Conseil d’Administration de l’Université Aix-Marseille rappelle que « les étudiants de droite ne sont pas tous des gens aisés, beaucoup d’entre eux sont en situation de précarité et qu’ils vivent ces réalités ».

A Lyon, des étudiants ont décidé également de braver le confinement pour soutenir le personnel soignant. Pour Aubin, étudiant en droit, « le personnel soignant fait un travail remarquable dans des conditions très difficiles et dans cette période de Pâques nous voulions leur apporter un peu de bonheur ». Ainsi, les étudiants ont récolté la somme de 180€, Myriam qui a participé à cette action, explique qu’avec cette somme, la section « a pu offrir des chocolats pour les soignants de la clinique du Val d’Ouest à Ecully ». Ils ont ainsi reçu un accueil très chaleureux de la part du personnel de la clinique, un moment de douceur dans ces rudes journées.

L’UNI mène le combat contre la précarité étudiante
Le syndicat UNI, à l’échelle nationale mène le combat sur ces deux fronts. Le syndicat — associé au Collectif des Etudiants en Santé — a obtenu gain de cause dans sa lutte pour une meilleure rétribution des étudiants soignants, on peut noter par exemple l’aide apportée par la Région Sud via son président de région Renaud Muselier. Mais surtout, l’UNI souhaite la mise en place par le CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et scolaires) d’un « ticket restauration » étudiant permettant d’augmenter le pouvoir d’achat des étudiants.

https://www.valeursactuelles.com/societe/coronavirus-comment-les-etudiants-de-luni-se-mobilisent-pour-repondre-la-precarite-etudiante-118424?fbclid=IwAR0AFd__-Dp-ugAgWRw3Q6vGhG5gV6Jai93K--V82k65osnydY6HKSmPuQo

Partager cet article:
Publié par Clément Armato

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne