Actualités

L’UNI-Lycée dénonce la gestion catastrophique de la crise sanitaire par Jean-Michel Blanquer et demande le maintien des épreuves du Bac

Partager cet article:
L'UNI-Lycée dénonce la gestion catastrophique de la crise sanitaire par Jean-Michel Blanquer et demande le maintien des épreuves du Bac

Le jeudi 5 novembre, le Ministre de l’Éducation nationale a annoncé des mesures supplémentaires pour faire face à la pandémie actuelle de Covid-19 et la deuxième vague, telles que l’annulation des épreuves communes de contrôle continu (E3C) pour les élèves de premières et de terminale, la possibilité de suivre la moitié des cours à distance et le durcissement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires. L’UNI-Lycée fait part de sa stupéfaction à l’issue des annonces de Jean-Michel Blanquer.

L’UNI-Lycée constate une énième fois l’incohérence des mesures sanitaires prises par le gouvernement. En effet, les épreuves de spécialités (prévues pour mars 2021) sont maintenues alors que les E3C (mai-juin 2021) sont désormais suspendues alors que nous n’avons aucune idée de l’état de la situation épidémique de la France dans plus de sept mois.

L’UNI-Lycée dénonce une nouvelle fois l’impréparation de l’Éducation Nationale qui prend de court les lycées, les lycéens et les familles, dans la continuité de la semaine dernière ponctuée par une incertitude totale quant à la rentrée scolaire de novembre.

Nous attendons de la clarté de la part du gouvernement. Le baccalauréat ne peut être la variable d’ajustement de son incompétence. Annuler en novembre une épreuve qui devait se tenir en mai-juin en est un exemple flagrant. L’annulation des épreuves communes ouvre la porte à l’annulation des épreuves de spécialité de mars prochain.

Il devient urgent que le Ministère de l’Education Nationale cesse de faire des annonces à la petite semaine et se mette enfin à travailler sur un moyen d’assurer une continuité pédagogique de qualité sur l’ensemble du territoire ainsi que le maintien des épreuves afin que le bac ne perde pas le peu de crédibilité qui lui reste.

Par conséquent, l’UNI-Lycée demande le maintien de l’ensemble des épreuves du baccalauréat pour ne pas faire un pas de plus vers la dévalorisation du diplôme.

Partager cet article:
Publié par Jacques Smith

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne