Blocage des facs ? PLUS JAMAIS CA !

Blocage des facs ? PLUS JAMAIS CA !

Contre les blocages, rejoignez l’UNI !

TELECHARGEZ LE TRACT !

La rentrée universitaire est le signe visible de la volonté de certains de relancer le mouvement du printemps 2009 dans les facs, à l’aide de réunions, et d’actes de violence.

Plusieurs réunions et AG ont déjà été organisées par des collectifs d’extrême-gauche, très minoritaires. Si ces réunions ne réunissent que quelques dizaines de personnes, néanmoins elles se multiplient. La semaine dernière, 3 réunions ont au total été organisées rien qu’à la Sorbonne. Le collectif « Sorbonne en grève », symbole de la contestation de l’année dernière, a organisé encore une nouvelle réunion le mercredi 21 octobre.

Constatant de plus la recrudescence des violences commises par les militants d’extrême gauche (une des dernières en date est la menace, lundi dernier, de la part de « red skins » de l’université du Mirail à Toulouse de « briser les genoux » d’une militante de l’UNI), les étudiants qui n’aspirent qu’à étudier librement et tranquillement ont de quoi redevenir inquiets.

Les blocages des facs ? Plus jamais ça !

Face à ce qui s’apparente à un « remake » des années passées, l’UNI lance une campagne nationale afin de prévenir de toutes nouvelles actions de blocage et de dégradations.

A l’aide de 400 000 tracts et 50 000 affiches intitulés « Plus jamais ça ! Pour en finir avec les blocages », les militants de l’UNI iront partout en France, et tout particulièrement sur les campus régulièrement bloqués.

L’UNI rappelle que les blocages ont coûté aux milliers d’étudiants qui en ont été victimes et à l’Université française, dont l’image s’en est trouvée fortement dégradée.

Les étudiants ne veulent plus être une nouvelle fois victimes d’une minorité radicale

De plus, comme l’illustre le score historique de la liste de l’UNI aux dernières élections universitaires à la faculté des Lettres de Tours (le 1er octobre dernier, l’UNI a obtenu 47 % des voix sur un fief historique de la gauche universitaire), la peur de revoir un nouveau mouvement de blocages s’exprime fortement.

De nombreux étudiants refusent de devenir une nouvelle fois victimes des agissements jusqu’au-boutistes d’une minorité radicale et violente, qui fait fi de toute notion de respect et de liberté.

Suite au lancement de sa campagne, l’UNI lancera diverses initiatives afin de prévenir et d’empêcher tout nouveau blocage, notamment en y associant des responsables politiques.

Partager cet article:
Publié par Rémi Martial

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement