L’UNI lance une campagne d’information et de soutien

L'UNI lance une campagne d'information et de soutien

En France, le chômage touche plus durement et plus massivement les jeunes (23 %), quels que soient leurs diplômes, que le reste de la population (9,6 %). Obtenir un emploi stable est devenu un véritable et très long parcours du combattant jalonné de stages, CDD et autres mission d’intérim. C’est en moyenne après 8 à 10 de galère et de précarité qu’un jeune peut espérer décrocher un emploi stable. Cette situation dure depuis trop longtemps, sans qu’aucune réponse de fond n’ait jamais été apportée.

Les choses bougent enfin ! Les mesures annoncées par le Premier ministre étaient très attendues par les jeunes et les étudiants en particulier : meilleure indemnisation des stages, développement de l’apprentissage et lutte contre la précarité en favorisant l’embauche des jeunes en contrats à durée indéterminée, grâce notamment au « contrat première embauche » et à des incitations fiscales ciblées pour les jeunes chômeurs.

Face à la désinformation politico syndicale ...

Malheureusement, depuis quelques jours, un curieux attelage mélangeant des organisations politiques et syndicales de la gauche radicale et de l’extrême gauche (UNEF, MJS, LCR, JC, CGT...) s’est lancé dans une véritable campagne de désinformation et de diabolisation.

L’UNI condamne les méthodes de ces associations pour qui la mauvaise foi et le mensonge tiennent lieu d’argumentation. Ces dernières sont, une nouvelle fois, prêtes à sacrifier la vérité et la défense des jeunes sur l’autel de leurs petits intérêts politiciens. Elles sont, d’ailleurs, très loin de représenter, contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, l’ensemble de la jeunesse.

L’UNI lance une campagne d’explication

Pour lutter contre cette instrumentalisation des problèmes des jeunes à des fins politiques et syndicales, l’UNI diffusera, dans un premier temps, à 500 000 exemplaires un document d’information et d’explication dès le début de la semaine prochaine.

Ce tract qui s’intitule « Mesures Villepin, une chance pour les jeunes » présentera les trois grands axes de la politique du gouvernement en la matière : développer l’apprentissage, mieux indemniser les stages et lutter contre la précarité, un encadré présentera le Contrat première embauche.

L’UNI est convaincue qu’avec une information claire et objective la manipulation échouera. Les jeunes attendent aujourd’hui, des réformes susceptibles de créer de l’emploi et non de les plonger dans l’assistanat, comme cela a trop souvent été le cas.

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement