Une mobilisation en trompe l’œil !

Une mobilisation en trompe l'œil !

La « grande mobilisation » contre le Contrat Première Embauche (CPE) annoncée et organisée mardi 7 mars par l’ensemble des partis et syndicats de gauche et d’extrême gauche, a accouché d’une souris. Avec un peu moins de 400 000 manifestants dans toute la France, les organisateurs n’ont pas réussi à atteindre leurs objectifs.

L’augmentation apparente du nombre de manifestants par rapport à la journée du 7 février est à relativiser. En effet à la différence de celle-ci, les académies de la zone C (Paris, Versailles, Créteil et Bordeaux) qui regroupent près d’un tiers du nombre total d’étudiants en France se trouvaient alors en vacances. Elles ont pu, cette fois ci, prendre part aux manifestations de la journée.

Par ailleurs, l’UNI (droite universitaire) constate que l’intense campagne de désinformation menée par l’ensemble des organisations, partis et syndicats de gauche pendant plus d’un mois sur les campus n’aura pas permis d’augmenter significativement le nombre de « manifestants jeunes » : deux manifestants sur trois appartenant aux cortèges des syndicats professionnels.

Ces derniers apparaissent comme les béquilles d’une contestation étudiante qui a du mal à marcher toute seule. En effet, seul le renfort des professeurs de lycées appelant leurs élèves à manifester et des cars de la CGT auront permis de faire illusion dans la manifestation parisienne.

La mobilisation contre les blocages s’organise et prend de l’ampleur

Dans le même temps, de plus en plus d’étudiants se mobilisent au sein des universités pour demander l’arrêt des blocages et la reprise des cours.

Les pétitions contre les blocages lancées par l’UNI dans l’ensemble des universités bloquées ont déjà recueilli près de 15 000 signatures d’étudiants et continuent d’augmenter de manière significative depuis le début de la semaine.

Confortée par la majorité des étudiants qui souhaitent pouvoir retrouver le plus rapidement possible le chemin des amphis, l’UNI compte accentuer dans les jours qui viennent, sur internet et sur le terrain, son travail d’explication sur le CPE afin de lutter contre la campagne de désinformation conduite depuis trop longtemps par ses adversaires.

Partager cet article:
Publié par Sebastien

DN UNI • #teamUNI • Dév. Numérique & CM • Fondateur ANM • Pour une droite qui s’assume et qui agit •

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement