De réelles avancées pour les étudiants ....à concrétiser

De réelles avancées pour les étudiants ....à concrétiser

La question de l’insertion professionnelle est depuis très longtemps la première angoisse et la principale priorité des étudiants. Jusqu’à présent, les universités ont trop souvent trainé les pieds considérant que cela ne les concernait pas réellement. Le rapport d’étape de la commission nationale Université-Emploi, présenté, jeudi 29 juin, par le recteur Hetzel remet enfin les pendules à l’heure et affirme la responsabilité des établissements en la matière : « Le service public de l’enseignement supérieur doit avoir davantage le souci de l’insertion professionnelle et du devenir des étudiants ».

Une étape à concrétiser

Les premières conclusions de cette commission et le diagnostic réalisé constituent une base solide pour lancer le grand chantier attendu par les étudiants de la professionnalisation des études et de l’accompagnement des jeunes diplômés vers l’emploi. Encore faut-il parvenir à transformer rapidement l’essai !

L’UNI veillera à ce que les mesures proposées par ce rapport ne demeurent pas lettre morte. Certains acteurs de notre système d’enseignement supérieur étant des experts de la résistance passive, comme le montre la non-application du décret sur les services d’orientation universitaires depuis plus de vingt ans (Décret de 1986 sur les SCUIO).

L’UNI retrouve nombre de ses propositions dans les mesures présentées en matière d’orientation et de transparence de l’information (publication des taux de réussite dans les dossiers d’inscription de chaque filière, création d’une direction des stages, des emplois et des carrières), comme en matière d’accompagnement vers l’emploi (maîtrise des prérequis en informatique, langues et connaissance des secteurs économiques, développement des réseaux d’anciens, accompagnement personnalisé vers l’emploi grâce à des partenariat avec l’AFIJ...) ou en terme de professionnalisation des cursus (développement des filières professionnelles courtes, de l’apprentissage ...).

Enfin, l’UNI réaffirme son attachement au fait que le travail pendant les études ne soit plus pénalisé mais au contraire valorisé et encouragé . Certaines pistes avancées par le rapport vont dans ce sens, elles devront être rapidement précisées afin de permettre aux étudiants qui le souhaitent de concilier dans les meilleures conditions travail salarié et études.

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement