Budget 2007 : des moyens pour la recherche et pour les filières professionnelles

Budget 2007 : des moyens pour la recherche et pour les filières professionnelles

A l’occasion de la conférence de presse consacrée à la rentrée universitaire 2006, le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Gilles de Robien, et le ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, François Goulard, ont présenté les grandes lignes du budget 2007 pour l’Enseignement supérieur et la Recherche, ainsi que les principales mesures en faveur des étudiants.

Un rééquilibrage budgétaire qui se confirme

L’UNI (droite universitaire) salue tout d’abord le nouvel effort budgétaire engagé, pour la troisième année consécutive, par le gouvernement en faveur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui voient leur dotation budgétaire globale augmentée de 3,4% passant de 20,6 milliards à 21,3 milliards d’euros cette année. Cette nouvelle augmentation, qui s’accompagne de la création de 1900 postes supplémentaires dans les universités, vient confirmer la volonté du gouvernement de procéder à un véritable rééquilibrage du budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche par rapport à celui de l’Enseignement scolaire.

La Recherche à l’honneur

Outre la création de 1100 places supplémentaires dans les différents organismes de recherche et l’augmentation de 40 % des moyens alloués à l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), force est de constater que le projet de loi de finances 2007 s’inscrit dans la droite ligne du « pacte entre la Recherche et la France » qu’avait défini en septembre 2005 le Président de la République. L’UNI se réjouit ainsi de la création de 100 Conventions pour l’Innovation et la Promotion de la Recherche en Entreprise (CIPRE) destinées à favoriser l’insertion des postdoctorants en entreprises ainsi que de la revalorisation de 8% de l’allocation de recherche dont la troisième année sera portée à « 1,5 SMIC ».

Un renforcement des filières professionnalisantes

L’insertion professionnelle constitue la première préoccupation des étudiants. C’est pourquoi, l’UNI milite pour une véritable professionnalisation des études. La création de 225 licences professionnelles supplémentaires ainsi que dix nouveaux départements d’IUT, est un pas important dans cette direction.

Enfin l’UNI prend acte de la volonté affichée par les ministres d’accélérer le paiement des bourses dont le retard pénalise aujourd’hui de nombreux étudiants. Des mesures concrètes doivent dorénavant être prises pour que dans l’ensemble des académies les bourses soient versées dès le mois de septembre.

Pour plus d’informations

Partager cet article:
Publié par Olivier Vial

Président de l’UNI et chercheur au CERU - Centre d’études et de recherches Universitaires. Auteur de "L’école malade de l’égalitarisme", et de "Radicalisation islamiste, la jeunesse prise pour cible" (à Paraître Octobre 2016)
- Ancien membre du Comité consultatif auprès du Haut Conseil de l’Education - HCE.
- Il contribue au site Atlantico et Figaro Vox.

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement