Rapprochement Université-Entreprise : une nécessité qui doit devenir une réalité

Rapprochement Université-Entreprise : une nécessité qui doit devenir une réalité

Après six mois de débats académiques et d’auditions, la commission du débat national Université-Emploi, présidée par le recteur Patrick Hetzel, a remis aujourd’hui, en Sorbonne, son rapport final au Premier ministre. Après avoir ouvert, lors de son bilan d’étape du mois de juin, le chantier de la lutte contre l’échec universitaire, c’est désormais à celui de l’insertion professionnelle, première préoccupation des étudiants, auquel s’attaque la commission Hetzel dans son rapport final, estimant que « les esprits sont mûrs pour rapprocher l’université du monde du travail ».

L’UNI (droite universitaire) se félicite de voir tenus de tels propos qui correspondent à la fois à une nécessité dans la réussite future des étudiants ainsi qu’à une véritable demande de leur part. L’UNI a pu d’ailleurs une nouvelle fois le constater lors de « la fête des entreprises » qu’elle a co-organisée la semaine dernière sur un grand nombre de campus, et qui a rencontré un grand succès auprès de nombreux étudiants désireux de mieux connaître le monde de l’entreprise.

L’UNI se réjouit par ailleurs de voir reprises un certain nombre de ses propositions qu’elle avait formulées aux membres de la commission lors de son audition, et que le rapport Hetzel a choisi de décliner autour de trois axes prioritaires : le développement des formations professionnalisantes à l’université, la réforme du système d’orientation et la valorisation de l’emploi étudiant.

Développer les filières professionnalisantes à l’université
En proposant de créer de nouvelles places dans les filières sélectives (40 000 à 50 000 places de plus pour les BTS et les IUT) la commission Hetzel choisit de répondre à l’engouement croissant qu’elles rencontrent depuis plusieurs années, à la fois auprès des étudiants que des recruteurs. L’apprentissage n’est pas en reste puisque 10 000 places supplémentaires seront créées pour les étudiants apprentis lors de la rentrée 2007.

Pour un système d’orientation plus efficace
En proposant de mieux orienter les étudiants (orientation plus en amont dès le lycée, publication des taux de réussite dans les dossiers d’inscription de chaque filière) tout en permettant une meilleure orientation des moyens, le rapport Hetzel franchit un pas décisif qui favorisera davantage les filières qui offrent de réels débouchés.

Valoriser l’emploi étudiant
Permettre aux étudiants qui le souhaitent de concilier, dans les meilleures conditions, travail salarié et études constituait un des sujets pour lesquels l’UNI militait de longue date, car il constitue une expérience largement valorisée par les recruteurs. Certaines pistes avancées par le rapport vont dans ce sens : aménagements des emplois du temps, développement du e-learning...

Alors que 11% seulement des étudiants occupent en France un emploi parallèlement à leurs études (contre 35% au Royaume-Uni et 56% aux Pays-Bas), l’UNI annonce qu’elle lancera dans les semaines qui viennent une grande campagne nationale afin que l’emploi étudiant ne soit plus pénalisé mais au contraire valorisé et encouragé.

Partager cet article:
Publié par Alexandre

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement