A Tolbiac et à la Sorbonne les étudiants désavouent les bloqueurs

A Tolbiac et à la Sorbonne les étudiants désavouent les bloqueurs

La journée d’aujourd’hui, jeudi 10 mai 2007, se devait d’être décisive quant à la suite à donner, sur certaines universités, au mouvement de contestation contre les réformes universitaires annoncées par le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy.

En effet trois assemblées générales étudiantes devaient se réunir aujourd’hui à Tolbiac (Paris I), en Sorbonne (Paris IV) et à Nanterre (Paris X) afin de décider des actions à mener sur ces trois établissements pour les jours à venir.

Le résultat est sans appel : à Tolbiac les étudiants ont massivement voté pour la levée du blocage, en Sorbonne les grévistes, minoritaires, n’ont pu imposer le vote du blocage du site, et à Nanterre, face aux nombreux étudiants inquiets de voir leurs examens reportés, les tentatives de blocages se sont également soldées par un échec.

L’UNI (droite universitaire) se réjouit du résultat de ces votes qui démontre que lorsque l’on donne la parole aux étudiants, ils expriment massivement leur hostilité aux blocages.

Ces résultats constituent également un véritable camouflet pour tous les groupuscules d’extrême gauche auxquels appartenaient les principaux meneurs de ce mouvement.

L’UNI appelle, à présent, l’ensemble des présidents d’université à faire preuve de responsabilité, en prenant, d’ores et déjà, toutes les mesures qui s’imposent afin d’empêcher tout nouveau blocage qui entraverait la bonne préparation des examens de fin d’année.

Partager cet article:
Publié par Alexandre

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement