Presse

Ce projet de loi doit être un premier pas vers une réforme plus profonde de l’université française

Partager cet article:
Ce projet de loi doit être un premier pas vers une réforme plus profonde de l'université française

La nouvelle version du projet de loi « portant organisation de la nouvelle université » a été présentée aujourd’hui, mercredi 27 juin 2007, par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, à l’ensemble des représentants de la communauté universitaire.

Cette nouvelle mouture du projet de loi, qui sera celle présentée dès la semaine prochaine au Conseil d’Etat puis en conseil des ministres, consacre un mois de concertation sur une des questions clefs de la réforme de l’université pour laquelle l’UNI (droite universitaire) a toujours milité.

Concernant le volet lié à la réforme de la gouvernance, l’UNI se réjouit de retrouver dans ce nouveau texte un certain nombre d’aménagements qu’elle a proposé hier au Président de la République. Ceux-ci assureront une représentation plus diversifiée des grands secteurs de formation (article 12) et, en élargissant le nombre de représentants étudiants au sein des CA, permettront de mieux refléter la diversité du monde étudiant.

Par ailleurs, Valérie Pécresse s’est engagée aujourd’hui à apporter un certain nombre de garanties afin que les spécificités du recrutement des professeurs titulaires d’une agrégation du supérieur soient maintenues.

Sur la question de la sélection en master, l’UNI comprend la logique du gouvernement qui consiste à l’articuler autour du chantier de la « réussite en licence ». Toutefois, elle devra nécessairement faire l’objet d’une clarification rapide afin que le couperet de la sélection entre le M1 et le M2 ne contraigne pas certains étudiants à rechercher un emploi avec une moitié de diplôme.

Cette question comme celle liée à certains aspects de la réforme de la gouvernance devra nécessairement faire l’objet d’une nouvelle réflexion afin de développer davantage le principe de l’autonomie à l’université en l’élargissant à l’ensemble des secteurs de formation.

Celle-ci pourra peut être avoir lieu dans le cadre du débat parlementaire dans lequel l’UNI s’investira et même se poursuivre au-delà.

Partager cet article:
Publié par Alexandre

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement