Clermont-Ferrand

Des « AG » illégitimes et anti démocratiques, un blocage illégal

Partager cet article:
Des « AG » illégitimes et anti démocratiques, un blocage illégal

Le site Gergovia de l’université Blaise Pascal est bloqué depuis hier par quelques dizaines de militants de gauche et d’extrême gauche. L’UNI Clermont-Ferrand (droite universitaire) condamne fermement ce blocage, qui est totalement illégal.

L’article 712 du code de l’éducation prévoit une liberté d’information, sauf si cela trouble les activités d’enseignement, de recherche, et empêche la libre circulation des usagers de l’université.

Les « assemblées générales » sont pour deux raisons essentielles illégitimes : elles ne sont mandatées par aucune instance officielle, et statuent sur une décision illégale !

De plus, la démocratie n’y est pas respectée : de nombreuses personnes qui « votent » lors de ces AG ne sont pas étudiantes, ou étudiantes dans d’autres établissements. Les votes se font à main levée, et lorsqu’un vote à bulletin secret est « organisé », comme la semaine dernière, cela se déroule dans la plus grande cacophonie et sans vérification de la carte d’étudiant, avec les seuls membres présents à l’AG.

Les étudiants qui osent défendre la loi LRU, ou qui simplement osent se prononcer contre le blocage, se font huer, insulter, sinon menacés !

Enfin, ce sont quelques centaines de personnes qui s’expriment au nom de plus de 10 000 étudiants, dont la majorité n’a qu’un souhait : aller en cours, et réussir ses études.

L’UNI dénonce les affirmations mensongères des bloqueurs concernant la loi LRU, qui ne prévoit, contrairement à ce qui est dit dans les « AG », ni privatisation, ni sélection, ni libération des frais d’inscription, ni désengagement de l’Etat. Au contraire, la loi LRU apporte un plus indispensable pour les universités, qui peuvent désormais bénéficier de meilleurs outils de gestion et de meilleurs moyens, et pour les étudiants, dont l’insertion professionnelle devient un objectif primordial.

L’UNI Clermont-Ferrand, qui a mis en place une aide juridique pour les étudiants bloqués sur son site internet (www.uni.asso.fr), appelle la présidente de l’université Blaise Pascal, seule responsable de la continuité du service public au sein de son établissement, à faire preuve de la plus grande fermeté afin que les cours reprennent au plus vite.

Clermont-Ferrand, le 21 novembre 2007

Partager cet article:
Publié par Rémi Martial

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement