L’UNI adhère à la volonté du Président de la République de « faire bouger l’université ».

L'UNI adhère à la volonté du Président de la République de « faire bouger l'université ».

L’UNI a été reçue, avec les autres organisations étudiantes par le Président de la République, Nicolas Sarkozy et Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour faire un premier bilan après 8 mois de réformes.

Nicolas Sarkozy a rappelé que l’Enseignement supérieur et la Recherche faisaient partie des priorités de sa présidence ; pour réussir les « réformes structurelles » dont l’université a besoin, il a souhaité associer étroitement et durablement l’ensemble des mouvements étudiants. Il s’est ainsi engagé à faire personnellement un point, au moins deux fois par an, sur l’avancée des réformes avec les organisations représentatives.

L’UNI partage totalement l’ambition du Président pour l’université française et salue la méthode retenue qui consiste à suivre au plus haut niveau l’avancée des réformes et leurs applications concrètes. C’est une nécessité afin d’éviter que certaines réformes adoptées par la communauté universitaire et le parlement soient bloquées ou dénaturées par les résistances et les réticences de l’administration universitaire. L’UNI a, par exemple, alerté le Président sur l’application de la mesure consistant à diffuser les statistiques en matière de débouchés et les taux de réussite de chaque diplôme universitaire. Certains présidents d’université nous ont déjà fait savoir qu’ils ne comptaient pas appliquer la loi, ce qui est inadmissible.

« Une prime à l’innovation »

Le Président de la République a, par ailleurs, réaffirmé que le plan campus devait permettre de soutenir des projets innovants. L’objectif du plan campus ne doit pas se résumer à un « coup de pinceau » a-t-il précisé. L’UNI qui avait, dés l’annonce de ce plan, souhaité qu’on évite tout saupoudrage afin de faire émerger des campus d’excellence ou l’innovation ait toute sa place, ne peut que se réjouir de ces propos.

Des solutions innovantes pour réformer l’aide sociale

L’Uni a, d’ailleurs, pris le président au mot et lui a fait part de la nécessité de nouvelles réformes « innovantes » pour les étudiants. L’UNI a remis aux conseillers du président deux notes concernant l’amélioration de la situation des classes moyennes (grâce au développement, comme s’y était engagé le président, des prêts étudiants) et les problèmes du logement étudiant. Ces derniers pourraient être partiellement réglés en permettant, notamment aux universités de créer et gérer un parc de logement pour leurs étudiants, comme le fait déjà l’Université Toulouse 1.

Partager cet article:

Chargée des relations avec la presse

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement