Bibliothèque

Vidocq, le Napoléon de la police

Partager cet article:
Vidocq, le Napoléon de la police

Pour le jeune Vidocq, amateur de romans d’aventure et bretteur talentueux, Arras, sa ville natale, n’est qu’un terrain de jeu. De provocations en duels (remportés), il finit par être bien encombrant pour sa famille. Son père le pousse alors à s’engager dans l’armée espérant que les combats suffiront à le calmer. A Valmy puis à Jemmapes, son caractère s’affirme en même temps que se dessine son destin. A l’occasion de ses périples, il découvre la France et ses cachots. L’évasion devient pour lui un art. Il verse dans le spectaculaire, inventant chaque fois un nouveau stratagème. La clandestinité riche en aventures lui conviendrait bien s’il n’était forcé d’y côtoyer toute la société qu’il exècre. Cette aversion pour ceux qui furent ses condisciples le poussera à collaborer avec la police. Anciens bagnards, comploteurs politiques, apaches de la Bastille, Vidocq n’aura de cesse de les traquer avec une efficacité qui provoquera la jalousie de bien des policiers. C’est un Vidocq digne des héros de romans qu’il a inspiré, croisement entre Jean Valjean et Vautrin avec une pointe de Fantomas pour les évasions et les déguisements, que nous présente dans cette biographie romancée Marie-Hélène Parinaud. Ce livre nous plonge dans l’univers d’un véritable héros populaire ; le pari est réussi.
Vidocq, le Napoléon de la police, Marie-Hélène Parinaud, Editions Taillandier, 18,50 Euros.

Partager cet article:
Publié par Sebastien

Délégué national de l’UNI
#web #numérique

Vous aimerez aussi:

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne