Rennes

Un Dsk peut (aussi) en cacher un autre

Partager cet article:

"C’est une politique de gribouille", a tranché Dominique Strauss Kahn à propos de l’affaire EADS, lit-on dans l’Express. Stigmatisant l’incapacité du groupe " à répondre aux vrais objectifs", DSK a la solution : "investir plus pour rattraper le retard "... Oubliant que justement l’inaptitude du groupe à agir viens de son organisation absurde, mise en place en 1999 par un certain DSK, alors ministre de l’économie.
Le deuxième des candidats à l’investiture socialiste épinglé en flagrant délit de langue bois après Fabius, ne s’étonnera pas que la gauche qui pèche par son angélisme démago se fasse encore une fois violemment punir par les électeurs.

Partager cet article:

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne