Lyon

Retour sur les manipulations rouges de Mars 2006 (2/2)

Partager cet article:
Retour sur les manipulations rouges de Mars 2006 (2/2)

Lyon III a voté en AG aujourd’hui. Alors qu’en début de semaine, la première AG avait donné lieu à un vote des étudiants sur le CPE, qui s’étaient prononcés pour le retrait du CPE, les étudiants de droite et les personnes modérées se sont mobilisées aujourd’hui pour contrer les pratiques antidémocratiques des AG et demander tout simplement à ce que le vote soit organisé à bulletins secrets, dans des urnes et non plus en AG.

Les syndicats de gauche comme l’UNEF se sont prononcés contre cette pratique démocratique, ayant peu d’espoirs que le vote leur donne dans les urnes satisfaction.
Ceux-ci préfèrent de loin que leurs amis votent dans les assemblées générales, pour leurs propositions, plutôt que tous les étudiants de la fac se prononcent à bulletins secrets.

Ainsi, dès le début de l’assemblée générale, les étudiants de Lyon III se sont réunis dans deux amphis. Ils étaient à peu près mille à être venus, pour des motivations différentes.
Cette assemblée générale organisée par les étudiants de gauche et d’extrême gauche n’avait à sa tribune que des représentants de la gauche, ce qui a dès le début assuré l’ambiance dans les amphithéâtres, sous les huées des étudiants de droite qui réclamaient plus de démocratie et de liberté.

En raison du chaos qui régnait dans les amphis, les organisateurs ont fait voter aux étudiants le choix de cette tribune-là. Seulement, les étudiants de Lyon III ont refusé que les membres de la tribune soient représentés seulement par des étudiants de gauche. C’est ainsi que le premier vote de cette AG a permis d’élargir la tribune à des étudiants venus de divers horizons.

Les débats ont par la suite donné lieu à de nombreux débordements émotionnels des étudiants qui campaient sur leurs positions. Ainsi dès le début de l’AG, comme lors de la première AG, les étudiants ont réclamé que soit directement voté le blocage ou non de la fac.

Or, tout comme l’autre fois, l’UNEF et les autres syndicats d’extrême gauche ont essayé de jouer l’usure en ne répondant pas à cette demande émanant de nombreux étudiants, croyant que comme lors de la première AG, les étudiants de droite se laisseraient marcher sur les pieds, pour finalement retirer leur proposition.
Ce qu’il faut préciser, c’est que les étudiants de Lyon III paraissent à une large majorité désavouer le blocage des facs, ainsi de l’UNI, association des étudiants de droite, et d’autres associations de la fac, qui souhaiteraient qu’ait lieu un vote dans la fac pour que les étudiants fassent clairement savoir qu’ils ne veulent pas du blocage.

Cette position, qui serait délicate pour les étudiants opposés au CPE et soutenant les blocages, n’a ainsi pas cessé d’être évitée lors des AG. Seulement, lors de l’AG, les étudiants anti-blocage étaient déterminés à ne pas se faire marcher sur les pieds, au nom de la démocratie.
A force de pression, ces étudiants ont ainsi réussi à pouvoir organiser un vote dans l’AG pour qu’aient lieu dans la fac des élections démocratiques via des urnes et des votes anonymes. Il est cependant invraisemblable de voir comment ces étudiants, que les syndicats de gauche dénomment "fachos", ont dû lutter pour avoir le droit d’organiser une élection démocratique au sein de la fac.
Ainsi le vote a pu avoir lieu, et environ 450 personnes ont voté pour la tenue d’élection et 350 contre, ces derniers étant dans leur grande majorité des étudiants de gauches, révolutionnaires, anarchistes.

Vive la démocratie...

Anthony,
Uni Lyon




Le scrutin eut lieu le 30 Mars 2006 democratiquement sur Lyon III Manufacture et Lyon III Quais :

A la question : “Etes vous pour ou contre le blocage de l’Université ?”

82,42 % se sont prononcés contre le blocage et 17,58 % pour.

Contre le blocage : 4379 (82 %)
Pour le blocage : 934 (17 %)
Nuls/Blancs : 48 (1 %)

Retour au début de l’article

Partager cet article:

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne