Actualités

Le dossier prioritaire pour les deux ans à venir

Partager cet article:
Le dossier prioritaire pour les deux ans à venir

Universités-entreprises : pour une insertion professionnelle réussie

Pendant très longtemps, les syndicats de gauche se sont opposés aux projets de réforme permettant une meilleure adéquation des cursus universitaires avec les attentes du marché de l’emploi. Nous devons aujourd’hui faire tomber cette cloison étanche qui subsiste entre le monde de l’Entreprise et l’Université. L’Université doit mieux préparer les étudiants à intégrer la vie active et les aider à réussir leur insertion professionnelle.

Depuis plusieurs années, l’UNI organise tous les ans une rencontre entre les étudiants et les professionnels afin de les rapprocher.
Cela fait suite à une consultation nationale lancée par l’UNI à laquelle 9 étudiants sur 10 plébiscitaient les stages (facilité d’accès ou obligation) durant leur cursus pour valoriser leur diplôme. La Charte des stages dont l’UNI a été signataire s’inscrit dans cette perspective qui vise à encadrer la pratique et à suivre les étudiants.

L’échec en première année : un constat préoccupant

52 % des étudiants échouent en première année, ce qui représente un coût humain et socio-économique : démotivation, peur de l’avenir, retard, déficit de formation et chômage, la liste “UNI et Indépendants” propose et défendra au CNESER que l’insertion professionnelle devienne la pierre angulaire de notre système universitaire.

Des propositions concrètes

- L’ ouverture de filières professionnelles (STS, IUT, Licence Pro) pour favoriser la réussite de tous les étudiants.
- L’ organisation de passerelles entre formations générales et formations professionnelles courtes en mobilisant les places vacantes en STS et IUT.
- La création dans chaque université d’un Bureau d’Aide à l’Insertion professionnelle, centralisant demandes et offres de stages/emplois, et animé par des professionnels.
- La publication par chaque université du nombre de places disponibles pour chaque filière, des taux de réussite aux examens et des taux d’insertion professionnelle.
- Le développement des forums emplois ou journée des métiers, lieux de recontres privilégiés dans chaque université entre les étudiants et les recruteurs.
- La création d’annuaires d’anciens diplômés pour améliorer la reconnaissance des diplômes et créer un réseau facilitant l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.
- Le développement des contrats CIFRE, qui permettent aux doctorants de préparer leur thèse en collaboration avec une entreprise.

Partager cet article:
Publié par Sebastien

DN UNI • #teamUNI • Dév. Numérique & CM • Fondateur ANM • Pour une droite qui s’assume et qui agit •

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne