Lille

Lille-I fait un blocage sur la loi Pécresse

Partager cet article:
Lille-I fait un blocage sur la loi Pécresse

La décision a été votée hier en assemblée générale (150 voix pour, 132 contre), pour réclamer l’abrogation de la loi Pécresse sur l’autonomie des facs. « C’est anti-démocratique, a tout de suite réagi Soizik Niens, étudiante en biologie et co-responsable de l’UNI (syndicat de droite). Le vote s’est effectué sans les cartes d’étudiants. J’ai vu beaucoup de jeunes de Lille-III prendre part au vote. »

A l’université de Lettres et Sciences sociales justement, la journée a donné lieu à d’intenses débats entre pro et antiblocage. « L’amphi de l’AG et les cafés sont pleins, relatait Yann Leroy des Jeunesses Communistes. Les étudiants discutent de cette loi afin de prendre position dans le débat. » Président de Lille-III, Jean-Claude Dupas a, de son côté, choisi son camp : « Quoique l’on puisse penser de la loi, le blocage de l’université n’est pas la bonne réponse. » Il n’empêche, Lille-III sera fermé au moins jusqu’à lundi matin où un vote (avec contrôle des cartes d’étudiants) sera organisé. D’ici là, l’UNI rouvrira les comités « Stop la grève » qu’elle avait créés lors du mouvement anti-CPE. Et les étudiants pro-blocage continueront d’occuper le terrain et d’informer les étudiants sur « les dangers de la loi ». en revanche, à l’université de Lille-II (Droit et Médecine), aucun mouvement ne se dessinait hier.

Sur www.20minutes.fr

Comme à Lille-III hier, des chaises et des tables bloqueront les entrées de l’université de Lille-I (Sciences et Technologies), ce matin.

Partager cet article:
Publié par Mathieu M

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne