Evry

L’UNI-EVRY condamne le blocage de l’université d’Evry Val d’Essonne.

Partager cet article:

Ce jeudi 19 mars, les entrées de l’université sont toujours occupées par une quinzaine de militants de gauche et d’extrême gauche. Le campus est vide d’étudiants. Mais les examens approchent et cette situation n’est pas tenable !

L’UNI-EVRY déplore la désinformation scandaleuse à l’œuvre dans les assemblées générales, et se désole à l’écoute des revendications fantaisistes qui y sont exprimées : Proposer le blocage des aéroports d’Orly et de Roissy, l’occupation de la gare SNCF d’Evry et de tous les services publics, sans parler de la démission de Valérie Pécresse et de Xavier Darcos, tout cela révèle la véritable nature du mouvement actuel : Une contestation floue et avant tout politique qui se cherche encore une raison d’être.

L’UNI-EVRY estime que les assemblées générales qui se succèdent à l’université pour voter grèves et blocages depuis des semaines sont très préjudiciables au véritable intérêt des étudiants : Le droit d’étudier en paix, sans être constamment instrumentalisés par la gauche et l’extrême gauche universitaires qui n’ont pour seul objectif de perturber un secteur clé de la société française.

Alors « ils » peuvent bien faire cesser les cours, « ils » ne peuvent pas arrêter le temps ! La fin de l’année approche et l’UNI-EVRY fait part de sa grandissante préoccupation quand à la valeur des enseignements reçus ce semestre et quand à la date de tenue des examens. Certains masters ont leurs partiels programmés pour dans trois semaines, et de nombreux TP n’ont pas pu avoir lieu !

L’UNI-EVRY demande au président Messina de prendre toutes les mesures pour favoriser un retour à la normale et avant tout de faire lever le blocage des bâtiments.

Partager cet article:

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne