Toulouse

Rapport Attali en Santé

Partager cet article:
Rapport Attali en Santé

Docteur, est-ce grave ?

Dans le texte...

Jacques Attali a rendu, en mai, son rapport sur l’enseignement supérieur, rapport commandé par notre cher ministre Claude Allègre. Ce rapport pourrait être totalement inintéressant pour Santé si, page 41, un seul petit paragraphe ne risquait de mettre le feu aux poudres.
Alors que l’UNEF-ID base sa présence en Santé sur le seul argument du DEUG Santé, Attali fait mieux, plus démagogue et complètement irréaliste.
Monsieur Attali veut la licence biomédicale : " destinée à l’ensemble des étudiants se destinant aux professions médicales et paramédicales et à la recherche dans les sciences de la vie. "
En outre, il souhaite des passerelles entre les différentes filières : " des étudiants titulaires d’une licence ou d’une nouvelle maîtrise en Sciences, recrutés sur dossier et entretient, pourront rejoindre le cursus des futurs médecins directement en quatrième année d’études médicales. "
Pour terminer, Monsieur Attali souhaite : " le titre de Docteur serait ainsi, comme dans les autres disciplines, délivré au bout de 8 ans d’études. "

Entre les lignes...

Ces propositions sont complètement irréalistes et stupides pour plusieurs raisons.

* Il ne tient pas compte des spécificités des études de Kiné, Infirmières, Pharma...Trois ans, c’est beaucoup trop long, quelle formation commune donner à tous ces étudiants, et qui leur soit utile ?

* Rallongement excessif des études, deux exemples :
- dentaire : au lieu de 6 ans, nous passerons à 8 sans augmentation du niveau de notre formation pratique et technique, qui ne peut être assurée par la licence biomédicale
- Kiné et infirmières, qui se font normalement en 3 ans, vont voir la durée de leurs études rallongée au minimum à 5 ans, car en 1 an après la licence, ils ne pourront pas acquérir la pratique qui est essentielle dans leur exercice professionnel.

* Il souhaite repousser la nécessaire sélection plus tard dans les études, là où elle sera encore plus douloureuse.

Les oublis d’Attali...

* Les équivalences la licence biomédicale

* Le problème du numerus clausus pour les équivalences depuis Sciences

* Le problème de la gestion des étudiants (structures communes d’accueil, déroulement des cours...)

* Le problème du contenu des programmes : " qui trop embrasse mal étreint ".

* La référence pour le concours sera-t-elle la troisième année ou la totalité de la licence ?

Que conclure ?

Attali s’est intéressé à un sujet auquel il ne connaît rien, il a certainement dû se fonder sur de vagues propositions de l’UNEF-ID qui n’y comprend rien non plus. La seule chose qu’il ait intégrée est l’utilité du numerus clausus.
Quel beau gâchis nous proposez-vous, Monsieur Attali !

Jérôme Pieaud

Partager cet article:

Vous aimerez aussi:

0 Commentaires

Le forum sera ouvert prochainement

Engagez-vous !

Mobilisez-vous et mobilisez autour de vous pour faire gagner les valeurs de la famille, du travail, de l'excellence et du mérite J'adhère Je donne