Tentative d’attaque au couteau par un marocain au cri de « Par Allah je vais tous vous tuer » à Lyon 2 : le coupable reste libre

Par Yvenn Le Coz

Le 27 mai 2024 à 17h22

Image Tentative d’attaque au couteau par un marocain au cri de « Par Allah je vais tous vous tuer » à Lyon 2 : le coupable reste libre

Je partage l'article

Le 23 novembre 2022, alors que les militants de l’UNI tractaient pour les élections aux conseils centraux de l’Université Lyon 2, trois individus hostiles sont entrés dans l’enceinte de l’établissement. Ils ont alors hurlé à nos militants de partir en les traitant de « sale babtou » et ont proféré des insultes en arabe.

Ils s’en sont d’abord pris à une de nos militantes et lorsqu’un autre militant s’est interposé, l’un des agresseurs, un Marocain de 17 ans récidiviste, a sorti un cutter et a crié « sur Allah je vais tous vous tuer » avant de tenter d’assener un coup au visage du militant avec l’arme blanche. La seule raison pour laquelle notre militant n’a pas été blessé, voire tué, est que la lame du cutter s’est bloquée.

Après cette attaque, l’agresseur a déclaré « Je suis musulman et fier, fils de pute » et « Je suis un soldat du ciel ». Un personnel de la sécurité de Lyon 2 a alors tenté d’intervenir avant d’être retenu par un collègue qui lui a dit « Il a un couteau, on n’y va pas, on va se faire tuer ».

Le jugement vient de nous être transmis. Le juge n’a prononcé qu’une mesure éducative de 12 mois à l’encontre du Marocain. Seules les qualifications de possession d’une arme blanche, d’insultes racistes et de recel de bien provenant d’un vol (lié à une autre affaire) ont été retenus à l’exclusion de l’agression pouvant être caractérisée à l’encontre de notre militant et de l’apologie au terrorisme. L’individu reste donc libre et n’a que pour seule obligation de rendre des comptes à un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse.

L’UNI critique vivement cette décision de justice qui démontre encore une fois le laxisme de l’Etat français. Plus que du laxisme, cela relève même d’une certaine complaisance : condamner à un suivi éducatif de 12 mois une personne étrangère qui a tenté d’asséner des coups de cutter au visage d’un étudiant au cri de « par Allah je vais tous vous tuer » met en danger l’ensemble des Français.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Violences politiques : l’UNI demande que le mobile politique soit reconnu comme une circonstance aggravante 

Article lié -

Raphaël Arnault, un militant ultra-violent et fiché S, investi par le Front Populaire aux élections législatives

Article lié -

Communiqué de presse sur les élections législatives